Double meurtre à Sainte-Catherine: le petit-fils des victimes est accusé

SAINTE-CATHERINE, Qc — Jeannot Junior Cormier, âgé de 26 ans, a été formellement accusé des meurtres prémédités de ses grands-parents, mardi, en Cour supérieure au palais de justice de Longueuil.

L’homme avait été appréhendé lundi, près du domicile de ses grands-parents, où le double assassinat aurait été commis samedi, à Sainte-Catherine, en Montérégie.

Ce n’est toutefois que lundi en fin de matinée que les corps de Jeannot Chapdelaine, 67 ans, et de son épouse, Simone Jourdain, 78 ans, ont été découverts.

Et c’est peu de temps après la découverte, en début d’après-midi lundi, que les policiers ont épinglé Jeannot Cormier après l’avoir aperçu dans le secteur.

Il avait tenté de prendre la fuite à pied lorsque les agents l’avaient interpellé, pour être rapidement rattrapé.

Jeannot Cormier avait été élevé par ses grands-parents et vivait avec eux.

Plusieurs personnes l’ayant connu ont fait état dans les médias de ses problèmes de consommation de stupéfiants.

La procureure de la Couronne au dossier, Ève Malouin, a expliqué que la décision de porter des accusations de meurtres prémédités était «pertinente» à la lumière de «la preuve disponible et selon notre évaluation du droit et des faits».

La Couronne n’a pas cru bon de demander une évaluation psychiatrique de l’accusé, Me Malouin estimant «qu’il n’y a pas de raison à ce stade-ci de demander une évaluation à cet effet».

Jeannot Junior Cormier, qui demeure détenu jusqu’à nouvel ordre, a également été accusé de bris de probation. Me Malouin a précisé qu’il a un dossier connu des policiers et qu’il est un individu «judiciarisé, qui a eu des démêlés avec la justice par le passé en plusieurs matières».

Il reviendra devant la Cour le 13 décembre pour la suite des procédures.