Doug Ford savait depuis deux semaines qu’un de ses ministres était parti en voyage

TORONTO — Doug Ford admet avoir appris il y a deux semaines que son ministre des Finances était parti en voyage. Le premier ministre ontarien dit avoir commis une erreur en ne lui demandant pas de rentrer immédiatement au pays.

M. Ford affirme que Rod Phillips n’avait pas averti qui que ce soit de son départ vers Saint-Barthélemy, dans les Antilles françaises, le 13 décembre. Il reconnaît toutefois avoir pris connaissance de son séjour à l’étranger peu de temps après.

«Je l’ai appelé peu après son arrivée et je lui ai parlé et je lui ai demandé où il était. Il m’a dit qu’il était à l’extérieur», a rapporté M. Ford mercredi.

«C’est mon erreur. Je prends la pleine responsabilité. À ce moment-là, j’aurais dû lui dire de ramener son derrière en Ontario, et je ne l’ai pas fait.»

M. Ford a dit qu’il aurait une discussion sérieuse avec le ministre à son retour, jeudi.

Des élus de l’opposition réclament pour leur part son expulsion du cabinet.

Ils soulignent que M. Phillips a fait fi des directives sanitaires de son propre gouvernement, au moment où le reste des citoyens étaient invités à rester chez eux. 

Rod Phillips a publiquement reconnu mardi qu’il avait séjourné à Saint-Barthélemy après la fin des travaux parlementaires. Il a dit profondément regretter cette décision et dit l’avoir prise sans savoir que la province serait reconfinée au lendemain de Noël.

Doug Ford s’était alors dit «extrêmement déçu». La cheffe du Nouveau Parti démocratique, Andrea Horwath, avait jugé peu plausible que son ministre enfreigne les consignes de la sorte sans l’en aviser.

Laisser un commentaire