Drame sur le Lac Kipawa : l’accusée, Judith August Hunter, est citée à procès

VILLE-MARIE-Judith August Hunter a été citée à procès. La femme de 51 ans est accusée de négligence criminelle ayant causé la mort, à la suite d’un drame survenu le 2 juillet 2019 sur le lac Kipawa, au Témiscamingue.  

Au sortir de son enquête préliminaire, tenue mardi matin, au palais de justice de Ville-Marie, la juge Marie-Claude Bélanger a jugé la preuve suffisante pour la tenue d’un procès.

Le jour du drame, elle prenait place à bord d’une embarcation cette journée-là, en compagnie de trois autres personnes.  

Au cours de la randonnée nautique, deux personnes, un homme et une femme, sont tombés à l’eau. L’homme a pu remonter à bord de l’embarcation, mais pas la femme. 

Le lendemain, le corps de Keesha Hunter, 23 ans, a été repêché dans les eaux du lac. Il a été établi que l’accusée conduisait le bateau.

Selon les informations fournies à l’époque par la Sûreté du Québec, la victime ne portait pas sa veste de flottaison individuelle. 

La juge Bélanger a entendu une douzaine de témoins au cours de l’enquête préliminaire, dont plusieurs policiers de la Sûreté du Québec et du service de police de la communauté algonquine de Kebawoek. 

Quant à la date du procès, elle n’a pas encore été fixée.  

Laisser un commentaire