Du personnel soignant conteste la prolongation de l’état d’urgence en Ontario

HAMILTON — Un syndicat représentant des travailleurs de la santé en Ontario prévoit des recours judiciaires et une série de moyens de pression, y compris de brèves interruptions de travail, pour contester la prolongation éventuelle des pouvoirs d’urgence du gouvernement.

Le Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario, une division du Syndicat canadien de la fonction publique, conteste l’extension, dans sa forme actuelle, du décret d’état d’urgence sanitaire, qui suspend les dispositions de leurs conventions collectives.

Le président du syndicat, Michael Hurley, a déclaré que les membres commenceraient par envoyer cette semaine un courriel à leur député pour lui expliquer comment ce décret porte atteinte à leurs droits en tant que travailleurs.

Le syndicat, qui compte 34 000 membres, prévoit également des contestations devant les tribunaux et organisera vendredi des manifestations devant les lieux de travail. Lundi soir prochain, les membres du syndicat se prononceront par ailleurs sur l’éventualité de débrayer brièvement le lendemain.

M. Hurley admet que les décrets d’urgence sanitaire étaient acceptables au début de la pandémie de COVID-19, mais il estime que l’urgence est maintenant terminée dans la majeure partie de la province, alors que ce décret porte toujours atteinte aux droits des travailleurs de la santé.

Il rappelle que la suspension des conventions collectives permet aux administrateurs d’hôpitaux de modifier les quarts de travail des employés, et même de les changer d’établissement. Les demandes de vacances du personnel soignant peuvent aussi être refusées.

Une porte-parole du syndicat a confirmé lundi que 98 % des membres avaient voté en fin de semaine pour des moyens de pression politiques.

M. Hurley soutient que les membres sont «en colère» et tiendront une série de conférences de presse à Hamilton, Sudbury, Ottawa et Toronto cette semaine pour attirer l’attention de leur communauté sur leurs problèmes.

Le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford a déposé la semaine dernière un projet de loi qui lui permettrait de maintenir en place certaines mesures d’urgence au cours des prochains mois.

Laisser un commentaire