Du temps chaud pourrait causer d’autres inondations en Colombie-Britannique

VANCOUVER — Les résidants du sud de la Colombie-Britannique se préparaient vendredi à d’autres inondations en raison des températures chaudes des prochains jours qui risquent de faire fondre davantage de neige, a indiqué un représentant des services d’urgence.

Les récentes pluies torrentielles ont déjà eu un impact «catastrophique» pour Grand Forks, l’une des municipalités de la région, a précisé Chris Marsh du district régional de Kootenay Boundary.

Selon M. Marsh, ce désastre aura un effet durable sur la ville, ayant causé des dommages de plusieurs millions de dollars.

Près de 2800 résidants ont dû quitter leur domicile, a-t-il précisé, avant d’ajouter que certains avaient refusé d’obtempérer à l’ordre d’évacuation et avaient dû être secourus plus tard, monopolisant une bonne partie des ressources.

Jeudi, les rivières Kettle, West Kettle et Granby étaient sorties de leur lit après deux jours d’importantes précipitations. Les niveaux des eaux ont atteint des seuils plus élevés que ceux enregistrés lors d’inondations records il y a 70 ans. Des cours d’eau plus modestes ont également connu des débordements historiques.

La rupture d’une digue dans un quartier a aussi privé de courant la majeure partie du centre-ville de Grand Forks, a affirmé M. Marsh.

D’après les autorités, des avis d’inondation sont en vigueur un peu partout dans les régions d’Okanagan et de Boundary, le long de la frontière entre le Canada et les États-Unis.

Les plus populaires