Dwight Ball affirme que la province a du mal à faire des emprunts

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador a dévoilé mercredi une lettre disant que la province a du mal à emprunter des fonds ces dernières semaines alors que la crise de la COVID-19 s’aggrave.

Dwight Ball a déclaré aux journalistes que depuis que la lettre a été envoyée il y a moins de deux semaines, les mesures prises par la Banque du Canada pour soutenir les marchés de financement provinciaux ont permis à la province de procéder à un emprunt de 2 milliards $.

Néanmoins, la lettre du 20 mars a informé le premier ministre Justin Trudeau que les tentatives d’emprunt de la province avaient «échoué» en raison de l’effondrement des sources de revenus dans le secteur pétrolier extracôtier et du déclin d’une économie provinciale fondée sur les ressources.

«Notre province n’a plus de temps», indique la lettre. «Votre attention est requise de toute urgence.»

M. Ball a affirmé mercredi que la province pouvait désormais continuer à payer les salaires et fournir des services gouvernementaux, mais il a ajouté qu’il y aurait une «crise économique» à Terre-Neuve-et-Labrador nécessitant un soutien fédéral.

Au cours de la conférence de presse, M. Ball a également déclaré que la désignation actuelle de Terre-Neuve-et-Labrador en fonction de sa capacité fiscale dans le programme fédéral de péréquation devrait être réévaluée.

Dans la lettre, le premier ministre a fait valoir que l’impact de la pandémie, d’une tempête de neige massive en janvier qui a paralysé la province et de l’effondrement des prix du pétrole sur l’économie de Terre-Neuve-et-Labrador «sera sans précédent».

Les plus populaires