Joe Biden courtise le vote noir en Pennsylvanie

Si le candidat démocrate gagnait en Pennsylvanie, le chemin vers la victoire serait considérablement plus ardu pour M. Trump sans les 20 grands électeurs de cet État.

WASHINGTON — Joe Biden a passé le dernier dimanche avant le jour des élections à tenter de rallier les électeurs en Pennsylvanie, État pivot de la plus grande importance.

M. Biden a fait deux arrêts à Philadelphie: une apparition à une église baptiste pour un événement de «Souls to the Polls» visant les électeurs noirs, et un rassemblement au parc Franklin-Delano-Roosevelt, au centre-ville.

«Chaque jour, nous observons les disparités raciales dans tous les aspects de la pandémie», a déclaré le candidat démocrate lors d’un rassemblement «au volant» sous le bruit approbateur des klaxons. Il a dit que la façon dont son rival Donald Trump s’était occupé de la COVID-19 était «presque criminelle».

Il a aussi joué de ses racines locales. M. Biden demeure à moins d’heure de Philadelphie. Sa femme Jill vient de la région. Il a exhorté ses partisans à lui donner la victoire, mardi.

«Mon message est simple: la Pennsylvanie est essentielle à cette élection», a-t-il souligné.

Le camp Biden courtise les minorités visibles, particulièrement dans les États pivots de la Pennsylvanie et du Michigan.

Ce défi est d’autant plus important, cette année, alors que les démocrates encouragent les gens à voter par la poste pour éviter de longues queues pendant une pandémie.

M. Biden a tenu son premier événement en personne avec Barack Obama, samedi, dans les villes majoritairement noires de Détroit et Flint, au Michigan. L’ex-président aidera lundi le candidat démocrate dans sa campagne lorsqu’il visitera la Géorgie et le sud de la Floride.

Le retour de M. Biden à Philadelphie souligne l’importance de la Pennsylvanie, un des États de la «Rust Belt» qui ont permis à Donald Trump d’accéder à la Maison-Blanche, il y a quatre ans. M. Biden a visité la Pennsylvanie plus que tout autre État clé pendant la campagne, et la ville de Philadelphie demeure vitale pour le soutien démocrate dans l’État. Le chef du Parti démocrate et ses plus hauts représentants, sa femme Jill ainsi que sa colistière Kamala Harris et le mari de celle-ci, Doug Emhoff, seront aussi de passage dans l’État, lundi.

Mme Harris a d’ailleurs avancé que les électeurs noirs seront d’une importance critique pour vaincre le président Donald Trump et pour élire Joe Biden.

De passage en Géorgie dimanche, elle a insisté que le camp démocrate «ne dit aux gens pour qui ils devaient voter» et qu’il «travaillait pour obtenir leur vote».

Mme Harris est la première femme noire à occuper un poste aussi important dans un des deux grands partis. Une bonne partie de sa campagne, cet automne, ciblait les électeurs noirs.

Si le camp Biden avance qu’il peut encore gagner en Pennsylvanie, le chemin vers la victoire serait considérablement plus ardu pour M. Trump sans les 20 grands électeurs de cet État. Le président sortant a aussi fait de la Pennsylvanie une de ses cibles prioritaires, alors qu’il a tenu quatre rassemblements dans l’État samedi, en plus d’y retourner lundi pour un événement dans la ville natale de M. Biden, Scranton.

Les démocrates n’ont pas remporté l’État de la Georgie depuis 1992 et ils ont perdu de peu la Pennsylvanie il y a quatre ans. Toutefois, les votes des électeurs noirs pourraient changer la donne mardi.

À Philadelphie, la plus grande ville de l’État qui pourrait déterminer le résultat des élections, Joe Biden avait établi le quartier général de son organisation jusqu’à ce que la pandémie oblige la majorité de ses employés à travailler de la maison.

Laisser un commentaire