Ebola: le chauffeur d’une équipe de santé attaqué par une foule en colère

BENI, République démocratique du Congo — Un chauffeur travaillant avec une équipe d’intervention contre le virus Ebola dans l’est de la République démocratique du Congo est dans un état critique après avoir été attaqué par une foule en colère.

L’attaque s’est produite lundi à Beni. Des manifestants lui ont lancé des pierres et ont mis le feu à son véhicule.

Le colonel Safari Kazingufu a déclaré à l’Associated Press que les autorités tentaient de retrouver les assaillants et de protéger les équipes de santé sur le terrain.

La méfiance et la peur de la communauté ont fortement entravé les efforts de riposte au virus Ebola, qui a tué plus de 1500 personnes dans l’est du Congo depuis le début de l’épidémie, en août dernier. Des centres de santé ont fait l’objet d’attaques meurtrières et des équipes sur le terrain ont été menacées et blessées.

La fièvre hémorragique s’est propagée dans des zones où les efforts de vaccination ont été interrompus en raison des risques pour la sécurité des travailleurs de la santé.