Échec au sommet où des pays réclamaient le gel de production de l’or noir

DOHA, Qatar – Le sommet de pays producteurs de pétrole au Qatar n’aura pas permis de dégager un accord sur le gel éventuel de la production de l’or noir.

Les pays participants ont dit avoir besoin de plus de temps pour prendre une décision alors que l’un des joueurs importants, l’Iran, a préféré demeurer à l’écart des discussions, préférant continuer à pomper le pétrole au rythme qui lui convient.

L’Agence internationale de l’énergie avait déjà averti qu’une entente à Doha aurait un impact limité sur l’offre.

Les négociations se tenaient entre des pays membres de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) et des non-membres.

En début de journée lundi, les prix du brut avaient enregistré des baisses de plus de cinq pour cent sur les marchés.