Échec d’un recours contre la certification de la victoire de Biden en Pennsylvanie

HARRISBURG, Pa. — Les autorités de la Pennsylvanie peuvent certifier les résultats électoraux qui montrent que le démocrate Joe Biden a remporté cet État par plus de 80 000 voix, a tranché un juge fédéral, samedi, portant un autre coup dur à la contestation de l’issue du scrutin par la campagne de Donald Trump.

Le juge de district Matthew Brann a rejeté la demande d’injonction de la campagne du président sortant, frustrant ses espoirs de faire invalider d’une manière ou d’une autre les résultats de la présidentielle.

Le magistrat a déclaré que la campagne républicaine présentait «des arguments juridiques étirés à leur limite, sans fondement et des accusations spéculatives non étayées par des preuves».

«Aux États-Unis, cela ne peut pas justifier la privation du droit de vote d’un seul électeur, et encore moins de tous les électeurs du sixième État le plus peuplé, a-t-il statué. Notre peuple, nos lois et nos institutions en demandent plus.»

Dimanche, l’équipe de campagne de M. Trump a annoncé qu’elle porterait cette décision en appel devant le 3e circuit de la Cour d’appel des États-Unis. Les 67 comptés de Pennsylvanie devraient certifier leurs résultats et les envoyer aux autorités de l’État lundi.

L’équipe de M. Trump avait tenté de faire valoir que la garantie constitutionnelle d’une protection égale en vertu de la loi a été violée lorsque les comtés de Pennsylvanie ont adopté des approches différentes pour informer les électeurs de problèmes techniques liés aux bulletins de vote par correspondance.

La secrétaire d’État de la Pennsylvanie, Kathy Boockvar, ainsi que les sept comtés ayant appuyé Joe Biden qui étaient poursuivis par le camp républicain, avaient pour leur part souligné que l’équipe de M. Trump avait déjà été déboutée en invoquant des arguments similaires.

Les 20 grands électeurs de la Pennsylvanie n’auraient pas suffi à eux seuls pour accorder un second mandat à Donald Trump.

Laisser un commentaire