Éclosion de COVID-19 dans une école privée de Montréal: quarantaine de cas confirmés

MONTRÉAL — La possible présence du variant britannique dans les cas déclarés de COVID-19 au Collège Stanislas de Montréal a amené la direction de l’établissement à fermer ses portes et à imposer l’enseignement à distance à tous ses élèves du primaire et du secondaire pour au moins une semaine.

C’est ce qu’a annoncé la direction de cette école privée dans un communiqué émis mercredi soir, affiché également sur le site web de l’école. On y précise qu’il s’agit de mesures préventives «afin d’éviter que de nouveaux cas se déclarent, mais également afin de rassurer les parents, les élèves et le personnel du Collège».

Plus tôt dans la journée, la directrice la santé publique de Montréal, la docteure Mylène Drouin a reconnu qu’il y avait 44 cas potentiels de variants dans la métropole, dont un cas suspect dans cette école de l’arrondissement Outremont, possiblement associé au variant britannique.

La Dre Drouin a confirmé en conférence de presse que l’éclosion au Collège Stanislas impliquait au moins une quarantaine de cas confirmés de COVID-19.

Dans son communiqué, le Collège Stanislas de Montréal dit collaborer très étroitement avec les responsables de la santé publique de Montréal (DRSP) à la suite de l’éclosion de COVID-19 dans une de ses classes du primaire.

«Bien que nous n’ayons pas de souci au niveau épidémiologique, nous avons pris la décision d’étendre l’enseignement à distance à nos élèves du niveau secondaire», a déclaré le directeur général du Collège, Thomas Saène.

«Sachant que plusieurs élèves du secondaire ont des frères ou des sœurs inscrits au primaire, nous sommes très sensibles à la situation dans laquelle plusieurs parents se retrouvent. Nous sommes convaincus que la décision que nous prenons est la plus respectueuse et responsable», a précisé M. Saène.

Laisser un commentaire