Éclosion d’infection à E. coli associée à la laitue romaine provenant de Sanilas

MONTRÉAL — L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) conseille aux Canadiens de ne pas consommer de la laitue romaine provenant de Salinas, une région en Californie.

Les autorités sanitaires américaines enquêtent actuellement sur une éclosion d’infection à E. coli, qui est associée à de la laitue romaine provenant de Salinas et l’agence canadienne a confirmé que de la laitue provenant de cette région est importée au Canada à ce moment-ci de l’année.

«Même s’il n’y a pas d’éclosion au Canada, l’Agence de la santé publique du Canada a relevé un cas canadien dont l’empreinte génétique est similaire à celle des cas recensés dans le cadre de l’enquête menée aux États-Unis », peut-on lire dans un communiqué émis par l’ASPC vendredi soir.

Par conséquent, l’Agence de la santé publique du Canada demande aux Canadiens de ne pas consommer, vendre ou servir de la laitue romaine provenant de la région mentionnée.

Ces conseils de sécurité ne concernent pas la laitue romaine récoltée au Canada.

Nouvelle éclosion, même région

Selon les résultats de l’analyse en laboratoire par les autorités américaines, le cas signalé au Canada est aussi génétiquement lié aux cas signalés pendant les éclosions d’infection à E. coli qui sont survenues en 2017 et en 2018 et qui étaient liés à la laitue romaine.

En 2018, 29 personnes avaient été contaminées par la bactérie présente dans la laitue, principalement au Québec selon une enquête de l’Agence de la santé publique du Canada. Une poignée d’individus étaient aussi tombés malades en Ontario et au Nouveau-Brunswick, ainsi que trois en Colombie-Britannique.

«Ce lien donne à penser qu’il existe une source de contamination récurrente» a indiqué l’ASPC dans le communiqué publié vendredi.

Selon la Food and Drug Administration américaine, les laitues contaminées à cette époque auraient été récoltées dans les régions agricoles côtières du centre et du nord de la Californie. Salinas, l’endroit qui est associé à la présente éclosion, est une région côtière du nord de la Californie.

La bactérie E. coli, présente dans les excréments d’animaux et parfois dans la viande crue, peut entraîner de sérieux troubles digestifs, dont des crampes et des diarrhées sanglantes.

Selon l’Agence de la santé publique du Canada, «les fruits et légumes crus qui ont été en contact avec des fèces infectées d’animaux sont une source fréquente d’infections à E. coli», mais l’agence souligne également que la laitue peut «se contaminer par des bactéries au cours de la récolte ou après, lors de la manipulation, de l’entreposage et du transport de ce produit horticole.»

Finalement, la contamination peut aussi se produire à l’épicerie ou à la maison par une contamination croisée avec les bactéries nocives de viandes, sur le comptoir, la planche à découper ou alors le réfrigérateur.