Éclosion d’un variant dans un refuge pour sans-abri de Toronto

TORONTO — La Ville de Toronto a indiqué mardi que 29 personnes en situation d’itinérance qui vivent dans un refuge ont été déclarées positives pour un variant de la COVID-19.

Selon la Ville, le service de santé publique de Toronto avait déclaré une éclosion au refuge Maxwell Meighen le 3 février dernier. La Santé publique de l’Ontario séquence actuellement les échantillons pour identifier le variant présent dans ce refuge.

La Ville assure que tous les résidents déclarés positifs ont été isolés dans un centre de convalescence. Selon les autorités municipales, le refuge Maxwell Meighen accueille actuellement 121 personnes en situation d’itinérance.

Neuf refuges à Toronto connaissent actuellement une éclosion et 149 personnes ont été déclarées positives à la COVID-19.

L’Ontario signalait mardi 975 nouveaux cas de COVID-19, ainsi que 12 autres décès liés au virus. De ces 975 nouveaux cas, 343 étaient recensés à Toronto, 186 dans sa banlieue de Peel et 89 dans celle de York. La province enregistre également 1002 cas nouvellement considérés comme résolus.

D’autre part, 16 252 doses supplémentaires de vaccins ont été administrées depuis la mise à jour précédente, pour un total de 585 707 doses administrées jusqu’ici en Ontario, selon les données provinciales.

Depuis le début de la pandémie, l’Ontario a recensé 295 119 cas confirmés, dont 277 939 ont été résolus; 6884 décès sont liés à la pandémie.

Laisser un commentaire