Éclosions de COVID-19 dans les écoles: le ministre Roberge a été prévenu, dit la FAE

QUÉBEC — Le réseau scolaire finit l’année 2020 sur les coudes et le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, ne devrait pas s’en étonner, estime un syndicat d’enseignants.

«Là, un moment donné, ça fait des mois qu’on crie au loup parce que (…) la bergerie est remplie de loups, et il y a un choix qui a été fait de ne pas nous entendre», a déclaré en entrevue Sylvain Mallette.

Le président de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) se dit particulièrement outré de l’approche du gouvernement en matière d’aération et de ventilation des classes. 

Sylvain Mallette affirme avoir prévenu le ministre de l’Éducation lors d’une rencontre virtuelle en août des dangers de la contamination par aérosol et de l’importance de la distanciation physique.

«C’était connu durant l’été, la documentation notamment en provenance de l’OMS, dit-il. Le ministre a fait des choix, il les a défendus, mais astheure, il faut qu’il vive avec les conséquences.»

Des cas actifs de COVID-19 se sont déclarés dans 1228 écoles, selon le dernier bilan du gouvernement daté du mardi 15 décembre. En d’autres mots, 41 % des écoles sont aux prises avec la COVID-19. 

Le réseau scolaire a généré 30 % des éclosions actives au Québec. Il comptait mardi 1638 classes fermées, un sommet depuis la rentrée. Dix établissements étaient fermés ou partiellement fermés.

«Le gouvernement a attendu en novembre pour mettre en place un comité chargé de lui faire des recommandations sur l’aération et la ventilation, quand il a été interpellé en août», s’indigne M. Mallette.

En entrevue à Radio-Canada mercredi, M. Roberge a dit s’attendre à recevoir un rapport du comité d’ici Noël. S’il y a des correctifs à apporter dans les écoles, cela pourrait être fait avant le retour en janvier. 

La veille, le premier ministre François Legault avait annoncé de nouvelles mesures pour combattre la COVID-19: les écoles primaires et secondaires de la province seront fermées jusqu’au 11 janvier 2021.

Les élèves du secondaire feront l’école à distance les 17-18 décembre, ainsi que du 4 au 8 janvier, alors que les élèves du primaire auront des travaux à compléter, sans obligation de suivre des cours en ligne.

Par ailleurs, les parents qui se voient coincés à la maison avec leurs petits, une semaine de plus que prévu, pourront demander compensation pour cette semaine.

S’ils n’arrivent pas à travailler, la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants leur versera 500 $. Cette prestation fédérale ne peut, cependant, être réclamée que par un seul parent.

«À la suite d’une demande, un ménage recevra un paiement de 500 $ (450 $ après les retenues d’impôt) pour cette période», a précisé dans un courriel l’attachée de presse de la ministre fédérale responsable de ce programme, Carla Qualtrough. 

Laisser un commentaire