Économie: «L’aide s’en vient», promet Joe Biden

WILMINGTON, Del. — Le président élu Joe Biden a présenté mardi les principaux conseillers qui, a-t-il dit, l’aideront à reconstruire une économie matraquée par la pandémie de coronavirus.

«Je sais que les temps sont difficiles, a-t-il dit aux Américains, mais je veux que vous sachiez que l’aide s’en vient.»

M. Biden a assuré avoir choisi une «équipe de première qualité» qui «a fait ses preuves et est expérimentée» pour s’en prendre «à cette crise économique qui perdure».

Il a choisi de s’entourer de conseillers progressistes qui accordent la priorité aux travailleurs et aux efforts du gouvernement pour s’attaquer aux inégalités économiques, au moment où le taux de chômage demeure élevé et que la pandémie creuse l’écart entre la classe ouvrière et les mieux nantis.

Comme il l’a fait à plusieurs reprises pendant la campagne, M. Biden a promis que les États-Unis émergeront éventuellement de la crise avec une économie mieux adaptée à l’éradication des inégalités économiques.

«De la crise économique et de l’emploi la plus inégale de l’histoire moderne, nous pouvons construire une nouvelle économie américaine qui fonctionnera pour tous les Américains, et non seulement pour certains», a dit M. Biden, qui a présenté son équipe à Wilmington, dans le Delaware.

Il s’agissait aussi de la première apparition publique de M. Biden depuis qu’il s’est fracturé un pied en jouant avec un de ses chiens pendant la fin de semaine. Il portait une attelle noire au pied droit, mais ne semblait pas particulièrement incommodé.

La blessure, même si elle n’est pas grave, attire de nouveau l’attention vers l’âge de M. Biden, qui vient d’avoir 78 ans et qui sera le président le plus âgé jamais assermenté pour un premier mandat.

M. Biden a fréquemment rappelé le rôle qu’il a joué en tant que vice-président quand l’administration Obama a supervisé la relance de l’économie après la crise financière de 2008. Il a souligné que plusieurs membres de sa nouvelle équipe étaient à ses côtés à ce moment-là.

Plusieurs de ses candidats devront être approuvés par un Sénat profondément divisé, où certains républicains de premier plan commencent déjà à manifester leur opposition.

Janet Yellen, que M. Biden veut nommer secrétaire du Trésor, a été présidente de la Réserve fédérale des États-Unis entre 2014 et 2018; elle avait alors accordé plus d’attention que ses prédécesseurs à la réduction du chômage, et moins à la lutte à l’inflation.

Mme Yellen a décrit l’impact économique de la pandémie comme une «tragédie américaine».

«Au peuple américain: nous serons une institution qui se réveillera chaque matin en pensant à vous, a-t-elle dit. Vos emplois, vos chèques de paie, vos combats, vos espoirs, votre dignité et votre potentiel illimité.»

Si elle est confirmée par le Sénat, Mme Yellen deviendra la première femme à la tête du département du Trésor, après avoir été la première présidente de la Fed.

Un ancien membre de l’administration Obama, Wally Adeyemo, sera nommé secrétaire adjoint au Trésor.

Les économistes Cecilia Rouse, Jared Bernstein et Heather Boushey formeront l’équipe économique de la Maison-Blanche. Mme Rouse serait la première femme de couleur à présider le Council of Economic Advisers.

Tous les candidats de M. Biden croient fermement aux stimulus gouvernementaux pour alimenter la croissance.

Laisser un commentaire