Écrasement d’avion qui a fait 176 morts en Iran: arrestations annoncées mardi

TÉHÉRAN, Iran — La justice iranienne annonce mardi que des arrestations ont été faites à propos de l’écrasement mercredi dernier d’un avion civil de la Ukrainian Airlines qui a été percuté par un missile iranien.

La tragédie a fait perdre la vie aux 176 occupants du Boeing 737-800, dont 57 étaient des citoyens canadiens.

L’annonce des arrestations est survenue après que la population iranienne ait manifesté dans les rues au cours des derniers jours en raison d’allégations que le gouvernement ait cherché à cacher les véritables causes de l’écrasement. 

Un porte-parole du ministère de la Justice de l’Iran, Gholamhossein Esmaili, n’a pas précisé le nombre de personnes qui ont été arrêtées.  

Lundi, le président de l’Iran, Hassan Rohani, avait promis que son pays devait punir tous les responsables de la catastrophe aérienne; il a qualifié l’incident de douloureux et d’impardonnable.

L’avion avait quitté l’Aéroport international Imam-Khomeini de Téhéran avec près d’une heure de retard pour se rendre à Kiev, la capitale ukrainienne. Il s’est écrasé quelques minutes plus tard à Shahedshahr, dans une zone agricole à l’extérieur de Téhéran.

L’incident est survenu quelques heures à peine après l’attaque de missiles balistiques de l’Iran contre deux bases militaires en Irak, où se trouvaient des soldats américains et d’autres États alliés. Ces tirs étaient une réplique à l’assassinat quelques jours plus tôt par les États-Unis du général Qassem Soleimani, responsable des Gardiens de la révolution.

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire