Effondrement de la scène Radiohead: l’ingénieur témoigne à l’enquête du coroner

TORONTO — Un ingénieur qui avait approuvé les plans de la scène qui s’est effondrée avant un spectacle de Radiohead à Toronto en 2012 n’a pas vérifié si les matériaux appropriés étaient utilisés pour soutenir le toit — il faisait confiance à l’entrepreneur.

Domenic Cugliari témoignait vendredi à l’enquête du coroner sur la mort de Scott Johnson, un technicien de scène mort lorsque la structure s’est effondrée quelques heures avant le début du spectacle, le 16 juin 2012.

L’ingénieur Cugliari a visité l’endroit les deux jours précédant le spectacle, mais il n’a pas examiné de près les pièces de charpente pour s’assurer qu’elles correspondaient à ses plans.

En fait, ces pièces de charpente étaient plus minces que prévu sur les plans, ce qui signifie qu’elles ne pouvaient pas supporter la charge qui leur était imposée, a-t-il admis vendredi.

M. Cugliari a aussi raconté que son collègue, un autre ingénieur, s’était rendu sur les lieux le jour du spectacle, lorsque l’entrepreneur a exprimé sa crainte que l’une des pièces de charpente ne se plie légèrement une fois l’équipement de scène chargé. Mais son collègue a estimé que la flexion se situait dans la limite acceptable.

L’ingénieur Cugliari, le sous-traitant Optex Staging et le promoteur du spectacle, «Live Nation», avaient été accusés en vertu des lois provinciales sur la santé et la sécurité, mais la cause a été abandonnée à cause des délais trop longs (l’arrêt Jordan).

L’enquête du coroner, qui a débuté lundi, porte sur les circonstances entourant la mort du «technicien de batterie» Scott Johnson. Les jurés peuvent formuler des recommandations visant à prévenir de tels accidents, mais ne peuvent attribuer de responsabilité civile. L’enquête se poursuit lundi.

Les plus populaires