Efforts communs Canada-USA en environnement: l’AQLPA s’en réjouit

MONTRÉAL – L’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) se réjouit de la «collaboration renouvelée» en matière environnementale entre le Canada et les États-Unis qui a marqué la rencontre du premier ministre Justin Trudeau avec le président Barack Obama.

Alain Brunel, directeur climat énergie de l’AQLPA, estime que «l’espoir est permis» dans la lutte commune des deux pays contre le réchauffement planétaire.

M. Brunel base son optimisme sur le fait que les deux pays se sont entendus pour unir leurs efforts afin de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre dont les émissions de méthane provenant de la production et du transport du gaz et du pétrole. L’objectif de réduire d’ici 2025 de 40 à 45 pour cent les émissions de méthane par rapport aux niveaux de 2005.

Alain Brunel souligne qu’en harmonisant les objectifs, les stratégies et les méthodes d’analyses et de suivi des émissions de GES des secteurs gaziers et pétroliers ainsi que du secteur automobile, une direction claire apparait, soit l’adoption des mêmes standards pour les deux pays.

M. Brunel rappelle que les Américains ont abandonné le projet de pipeline Keystone XL, et selon lui, le Canada devrait donc faire de même avec le projet Énergie Est.