El Paso: le suspect de la fusillade du Walmart plaidera coupable

EL PASO, Texas — L’homme accusé d’avoir tué plus de 20 personnes lors d’une attaque raciste dans un Walmart d’El Paso, aux États-Unis, prévoit plaider coupable aux accusations fédérales dans cette affaire, selon les dossiers judiciaires déposés quelques jours après que le gouvernement fédéral eut annoncé qu’il ne réclamerait pas la peine de mort.

Patrick Crusius est toujours accusé par un tribunal d’État de meurtre qualifié et pourrait être passible de la peine de mort au Texas s’il est reconnu coupable de la tuerie de masse de 2019, lors de laquelle 23 personnes ont perdu la vie.

Dans une requête au tribunal, samedi, les avocats de la défense ont demandé qu’une audience soit fixée afin que Crusius puisse plaider coupable aux accusations fédérales. Il a été accusé de crimes haineux et de violations liées aux armes à feu.

Le juge de district américain David Guaderrama, dans une ordonnance livrée lundi, a fixé l’audience au 8 février à El Paso.

Crusius s’est rendu à la police après l’attaque, en disant: «Je suis le tireur», ajoutant qu’il visait des Mexicains, selon un mandat d’arrêt. Les procureurs ont indiqué qu’il avait publié un long texte en ligne peu de temps avant la fusillade, dans lequel il disait qu’il agissait «en réponse à l’invasion hispanique du Texas».

Le 3 août 2019, la fusillade s’est produite lors d’une journée occupée dans un Walmart qui est généralement populaire auprès des consommateurs du Mexique et des États-Unis. En plus de ceux qui sont morts, plus d’une vingtaine de personnes ont été blessées. Beaucoup étaient des citoyens mexicains.

El Paso est une ville majoritairement hispanique qui forme une zone métropolitaine internationale avec plus de deux millions d’habitants. Du côté américain, les banlieues s’étendent jusqu’au Nouveau-Mexique.

Bien que les dossiers fédéral et étatique aient progressé sur des voies parallèles, on ne sait pas quand Crusius pourra être jugé pour les accusations d’État. Une audience sur le dossier de l’État était prévue mercredi après-midi, selon des documents judiciaires.

La procureure de district responsable du dossier de l’État, Yvonne Rosales, a démissionné en novembre à la suite d’accusations d’incompétence impliquant des centaines d’affaires à El Paso – ce qui a considérablement ralenti le dossier de Crusius.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a nommé le mois dernier un nouveau procureur de district pour «rétablir la confiance» dans le système de justice local.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.