Élection complémentaire dans Saint-Henri-Sainte-Anne: Québec solidaire déjà en action

Québec solidaire est déjà en action en vue de conquérir la circonscription de Saint-Henri-Sainte-Anne et ainsi donner au parti de gauche un 12e député à l’Assemblée nationale dans les prochains mois.

Le siège de la circonscription montréalaise, représentée par l’ancienne cheffe libérale Dominique Anglade depuis 2015, deviendra vacant dans les prochains jours à la suite de la démission de la députée.

Québec solidaire n’a pas perdu de temps pour afficher ses couleurs. Celui qui était candidat du parti lors du dernier scrutin, l’avocat spécialisé en immigration Guillaume Cliche-Rivard, sera de nouveau sur les rangs. Jeudi, il a confirmé qu’il sera candidat à l’investiture.

Québec solidaire aura donc une longueur d’avance sur les autres partis, qui n’ont pas encore annoncé leurs intentions.

L’élection complémentaire doit avoir lieu dans les six mois, donc d’ici la fin mai. Le choix de la date revient au premier ministre François Legault, qui n’a, à ce jour, donné aucune indication sur sa préférence entre une élection complémentaire à l’hiver ou au printemps.

En entrevue téléphonique jeudi, M. Cliche-Rivard a estimé que «le plus tôt sera le mieux» pour la population de la circonscription.

Le 3 octobre, il s’est classé bon deuxième derrière la cheffe libérale avec 27,7% d’appui populaire. Mme Anglade a été réélue avec une majorité de 2736 voix et 36% du vote. Le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) a pris le troisième rang avec 17% du vote.

«C’est jouable» cette fois-ci pour QS, est convaincu M. Cliche-Rivard, qui veut profiter du «momentum» et débuter dès maintenant «le travail de terrain» requis pour augmenter ses chances d’être élu.

Celui qui habite la circonscription, qui est aussi son lieu de travail, promet de «redoubler d’ardeur» pour l’emporter et siéger à l’Assemblée nationale.

Encore sous le choc de la démission de Mme Anglade, les libéraux n’ont pas encore la tête à désigner son successeur éventuel. En point de presse, le chef par intérim, Marc Tanguay, a affirmé que Québec solidaire manquait «d’élégance» en se lançant dans la course dès maintenant, alors qu’elle n’est pas officiellement commencée et que Mme Anglade n’a pas encore quitté ses fonctions.

Les autres partis ne sont pas davantage prêts à démarrer le processus visant à dénicher un candidat.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.