Élections au N.-B.: les chefs font campagne dans le nord-est de la province

FREDERICTON — Trois des chefs de parti du Nouveau-Brunswick font campagne samedi dans le nord-est de la province samedi.

Le chef progressiste-conservateur Blaine Higgs était à Tracadie-Sheila, où il s’est engagé à soutenir la piste cyclable Véloroute dans la Péninsule acadienne et le secteur touristique de la province en général.

«Notre gouvernement comprend que le tourisme est une partie importante de notre économie dans toute notre province et en particulier dans cette région», a-t-il déclaré aux journalistes.

Il a cité une récente promesse de renouveler le rabais accordé aux Néo-Brunswickois qui voyagent dans la province pendant la pandémie de COVID-19 comme preuve du soutien des conservateurs au secteur touristique en difficulté.

«Cette prolongation permettra aux opérateurs touristiques d’hiver d’en bénéficier de la même manière que ceux de la période estivale», a ajouté M. Higgs.

De passage à Miramichi, le chef libéral Kevin Vickers, a promis de chercher à amener plus de gens à vivre au Nouveau-Brunswick.

Dans un communiqué, M. Vickers souligné que son parti visait à augmenter la population de 10 000 personnes par année, pour un total de 100 000 nouveaux Néo-Brunswickois d’ici 2030, en soulignant que la province est un «un lieu de travail et de vie sûr et abordable».

Il a déclaré avoir l’intention de travailler avec le gouvernement fédéral «pour augmenter le nombre d’immigrants et renforcer l’économie du Nouveau-Brunswick».

«La croissance économique de notre province est étroitement liée à la croissance de notre population, a soutenu Vickers. Augmenter le nombre de personnes qui travaillent et vivent dans notre province augmentera également le nombre de personnes qui visitent nos entreprises locales et augmentera les revenus fiscaux qui soutiennent nos systèmes d’éducation et de santé».

Le chef du Parti vert David Coon était également à Miramichi samedi, où il a promis que l’établissement d’une relation d’égal à égal avec les Premières Nations sera une priorité.

Il s’est engagé à lancer immédiatement une enquête sur le racisme systémique dans le système judiciaire de la province. Les Premières Nations seront des partenaires dans la gestion des forêts de la Couronne, a garanti M. Coon.

«Nous reconnaissons maintenant publiquement que les peuples autochtones du Nouveau-Brunswick n’ont jamais cédé leurs terres, et il est temps de traduire cette réalité en actions concrètes», s’est-il avancé.

Les Verts soutiendront aussi la formation des professeurs de langue autochtone et les programmes d’immersion des étudiants autochtones pour les langues Wabanaki.

Pendant ce temps, le chef de l’Alliance des gens, Kris Austin,menait campagne à St. Stephen, dans le sud-ouest de la province. Il prévoyait rencontrer les membres locaux du parti et de faire du porte-à-porte pour parler aux électeurs.

Laisser un commentaire
Les plus populaires