Elizabeth May a été la chef de parti qui a dépensé le plus pour sa réélection

OTTAWA – C’est Elizabeth May qui a été la chef de parti ayant le plus dépensé pour sa réélection, en octobre dernier.

Selon les rapports financiers des candidats, publiés par Élections Canada, la chef du Parti vert a dépensé en tout près de 230 000 $ pour conserver son siège dans Saanich-Gulf Islands, en Colombie-Britannique. L’association de circonscription a investi 224 000 $ pour la réélection de Mme May, qui a été la seule candidate du Parti vert à être élue aux Communes le 19 octobre.

Justin Trudeau, qui a mené ses troupes libérales à une éclatante victoire électorale, a dépensé un peu plus de 183 000 $ pour conserver son siège montréalais de Papineau. Son association de circonscription a versé 175 000 $ à sa campagne, alors que le Parti libéral du Canada a contribué à hauteur d’environ 33 000 $ à la réélection de son chef.

Le chef des conservateurs, Stephen Harper, a dépensé un peu plus de 117 000 $ pour sa réélection facile dans Calgary-Heritage.

C’est le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, qui a été le chef d’un parti national ayant dépensé le moins: environ 105 000 $ pour conserver son siège d’Outremont, à Montréal.

Gilles Duceppe, qui était sorti de sa «retraite politique» pour revenir diriger le Bloc québécois à quelques mois du scrutin, a dépensé un peu plus de 70 000 $ de contributions politiques pour tenter de reprendre son ancienne circonscription de Laurier—Sainte-Marie. Il a finalement été battu par la députée sortante, la néo-démocrate Hélène Laverdière.

Le total pour chacun des candidats inclut les dépenses admissibles par la loi électorale et d’autres dépenses non assujetties à cette limite.