Elizabeth May veut revenir à la tête du Parti Vert du Canada avec un co-chef

OTTAWA — Elizabeth May tente à nouveau sa chance pour revenir à la tête du Parti vert du Canada, mais cette fois avec un co-chef, ont confirmé des sources au sein de la formation politique.

L’ancienne cheffe des verts doit lancer sa campagne à la direction du parti mercredi, à Sidney en Colombie-Britannique, avec son co-candidat Jonathan Pedneault.

Ces deux candidats font partie d’une courte liste de six candidatures approuvées par le Parti vert dans la course à la direction de la formation politique, ont confirmé deux sources bien au fait du dossier. Ces sources se sont confiées sous couvert de l’anonymat parce qu’elles n’étaient pas autorisées à discuter publiquement de la situation.

La liste de candidats comprend Sarah Gabrielle Baron, qui était candidate indépendante contre l’ex-chef conservateur Erin O’Toole dans la circonscription de Durham, en Ontario, l’an dernier. On retrouve aussi Simon Gnocchini-Messier, un fonctionnaire fédéral qui était candidat du Parti vert dans la circonscription de Hull-Aylmer, au Québec, en 2021.

Deux autres candidats, Anna Keenan et Chad Walcott, devraient aussi se lancer dans la course ensemble à titre de co-candidats.

Le Parti vert devrait annoncer l’identité de sa nouvelle direction d’ici novembre. Cette personne prendra la relève d’Amina Kuttner qui occupait le poste par intérim à la suite de la démission d’Annamie Paul l’an dernier.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.