Elizabeth Warren se retire de la course à l’investiture démocrate

WASHINGTON — Elizabeth Warren, qui a allumé les progressistes avec son «plan pour tout» et son message fort de populisme économique, a abandonné la course présidentielle démocrate, jeudi.

Ce départ survient quelques jours après que la sénatrice du Massachusetts n’eut pas réussi à gagner un seul État — pas même le sien — lors du «super mardi».

La sortie de Mme Warren a éteint les espoirs que les démocrates puissent avoir une autre chance d’opposer une femme au président Donald Trump.

Prenant la parole devant sa maison à Cambridge, Mme Warren a déclaré qu’elle n’était pas prête à se rallier à un autre candidat.

Pendant une grande partie de la dernière année, la campagne de la sénatrice a eu tous les marqueurs de succès, des chiffres de scrutin solides, une collecte de fonds impressionnante et une infrastructure politique importante, avec des employés sur le terrain à travers le pays. Elle a été heurtée, cependant, par le sénateur du Vermont, Bernie Sanders, qui avait une base d’électeurs fidèles dont elle aurait eu besoin pour avancer.

Mme Warren n’a jamais terminé au-dessus du troisième rang dans les quatre premiers États à voter, et n’a pas réussi à s’imposer lors du «Super mardi», ne remportant aucun des 14 États votant et prenant une embarrassante troisième place dans le Massachusetts, derrière l’ancien vice-président Joe Biden et M. Sanders.

Les plus populaires