Elsa gagne en puissance et devient le premier ouragan de la saison dans les Caraïbes

SAN JUAN, Porto Rico — Elsa a pris suffisamment de force, vendredi, pour devenir officiellement le premier ouragan de la saison dans l’Atlantique alors qu’elle se déchaîne sur l’est des Caraïbes.

Des écoles ont été fermées tout comme des aéroports et de nombreuses entreprises. L’ouragan semble se diriger vers la Floride ou la côte américaine du golfe du Mexique.

De fortes pluies et de puissantes rafales ont balayé la Barbade au moment du passage de l’ouragan de catégorie 1 qui se déplaçait en direction des îles environnantes, dont l’archipel de Saint-Vincent-et-les-Grenadines qui se remet à peine de récentes éruptions volcaniques.

L’ouragan Elsa se trouvait vendredi matin à environ 120 kilomètres à l’est de l’île de Saint-Vincent et se dirigeait vers l’ouest-nord-ouest à une vitesse de 44 km/h. Ses vents pouvaient atteindre une vitesse soutenue de 120 km/h selon le Centre national américain des ouragans à Miami.

«Ce niveau de puissance des vents peut souffler de nombreux bâtiments et causer beaucoup de dommages, a déclaré le premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines Ralph Gonsalves. Je vous en supplie, ne prenons pas cet ouragan à la légère. Ce n’est pas le temps de jouer les idiots.»

Une alerte d’ouragan est en vigueur pour la Barbade, Sainte-Lucie et Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Les prévisions à plus long terme sur le parcours de l’ouragan tracent un itinéraire qui passerait par la République dominicaine et Haïti. Elsa pourrait ensuite ralentir et se transformer en tempête tropicale au moment d’atteindre la Floride, tôt mardi. 

Des dizaines de refuges ont été aménagés à Saint-Vincent et la population vivant dans des vallées a été pressée d’évacuer les lieux en raison des risques d’inondations soudaines, de glissements de terrain et de coulées de boues. Le secteur nord-est de l’île, près du volcan La Soufrière, est particulièrement visé.

«N’attendez pas qu’il soit trop tard pour vous rendre dans un refuge», a exhorté le premier ministre Gonsalves.

Il a précisé que 94 refuges ont été ouverts, un nombre inférieur à ce qu’on a vu dans le passé, mais environ 2000 personnes sont déjà hébergées dans d’autres refuges en raison des éruptions volcaniques survenues en avril dernier.

Des avertissements de tempête tropicale ont été émis pour la Martinique, la côte sud-est de la République dominicaine et Haïti.

On n’a jamais nommé une cinquième tempête aussi tôt dans l’année depuis que l’on compile ces informations, selon le chercheur de l’Université d’État du Colorado, Phil Klotzbach.

La précédente 5e tempête la plus rapide à survenir était celle de l’an dernier. Elle avait été nommée le 6 juillet 2020.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.