Émeutes: l’Australie envoie des renforts aux îles Salomon

CANBERRA, Australie — L’Australie a annoncé jeudi l’envoi de policiers, de soldats et de diplomates aux îles Salomon, où des manifestants antigouvernementaux défient le confinement et participent à des émeutes parfois violentes depuis maintenant deux jours.

Le premier ministre Scott Morrison a précisé que 23 policiers fédéraux et jusqu’à 50 autres agents seront déployés pour assurer la sécurité des infrastructures critiques, tout comme 43 soldats, un navire de patrouille et au moins cinq diplomates.

Le déploiement a commencé jeudi et devrait se poursuivre pendant quelques semaines, a dit M. Morrison, qui précise que l’objectif de l’Australie est d’assurer la «stabilité et la sécurité».

Le premier ministre des îles Solomon, Manasseh Sogavare, a imposé un confinement mercredi quand un millier de personnes se sont rassemblées dans la capitale, Honiara, pour réclamer sa démission en lien avec différents problèmes domestiques.

On ne sait pas exactement ce qui a mis le feu aux poudres, mais les relations entre le gouvernement et les leaders de l’île la plus peuplée de l’archipel, Malaita, sont tendues depuis un bon moment.

Le premier ministre de Malaita a ouvertement critiqué la décision de M. Sogavare, en 2019, de mettre fin aux liens diplomatiques du pays avec Taïwan, au profit d’un rapprochement avec la Chine.

La province prétend aussi être injustement privée d’investissements gouvernementaux.

Mercredi, les manifestants sont entrés dans l’édifice du parlement et ont mis le feu aux toits de chaume de structures voisines, selon le gouvernement. Un commissariat de police et d’autres édifices auraient aussi été incendiés.

M. Morrison a dit que M. Sogavare a demandé l’aide de l’Australie en vertu d’un traité de sécurité bilatéral.

«Le gouvernement australien n’a aucune intention d’intervenir dans les affaires internes des îles Salomon. C’est à eux de régler ça, a-t-il dit. Notre présence là-bas ne témoigne d’aucune prise de position concernant les affaires internes des îles Salomon.»

L’archipel des îles Salomon se trouve à un millier de kilomètres au nord-est de l’Australie. L’Australie a été à la tête, entre 2003 et 2017, d’une force internationale déployée aux îles Salomon après de violents affrontements ethniques.

Après la plus récente éclosion de violence, M. Sogavare a imposé un confinement de la capitale entre 19 h mercredi et 19 h vendredi. Cela n’a pas empêché les manifestants de descendre dans les rues jeudi.

Des images diffusées sur Twitter par une journaliste locale, Gina Kekea, montrent une banque, des commerces et une école qui brûlent.

M. Morrison a expliqué avoir décidé d’envoyer de l’aide quand il est devenu évident que la police de l’archipel était dépassée par les événements.

Le premier ministre de Malaita, Daniel Suidani, a assuré ne rien avoir à voir avec les violences, mais a indiqué être d’accord avec les manifestants qui réclament la démission de M. Sogavare.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.