Emploi au Québec: 450 000 pertes de mars à juin par rapport à 2019

QUÉBEC — En quatre mois à peine, de mars à juin derniers, le Québec a perdu environ 450 000 emplois par rapport à la même période en 2019 en raison des effets de la pandémie de COVID-19 sur son économie.

L’Institut de la statistique du Québec précise qu’il s’agit d’une baisse d’environ 10 % du volume total de l’emploi, qui se chiffrait, en moyenne de mars à juin de l’an dernier, à environ 4,33 millions.

De mars à juin de l’année en cours, un peu plus de 365 000 emplois ont été perdus dans les industries de services. L’Institut estime que l’industrie des services d’hébergement et de restauration a connu une baisse de près de 100 000 emplois, alors que du côté du commerce de gros et de détail, la perte d’emplois serait d’environ 75 000.

Pour sa part, l’industrie de la fabrication aurait subi une diminution de près de 50 000 emplois.

Les conclusions de l’Institut faites à partir de données de l’Enquête sur la population active de Statistique Canada précisent que lors de cette période où la COVID-19 a occasionné une crise, les femmes semblent avoir perdu davantage d’emplois que les hommes par rapport à la période correspondante de 2019: 238 100 pertes d’emploi chez les femmes contre 209 100 emplois perdus chez les hommes.

Les jeunes âgés de 15 à 24 ans ont été proportionnellement plus touchés que d’autres tranches d’âge, avec une baisse de près de 25 % de leur volume d’emploi, soit de 132 300 emplois de mars à juin derniers.

Vendredi dernier, lors de la publication de sa plus récente enquête sur le population active au Canada, Statistique Canada a indiqué qu’au Québec, l’emploi avait augmenté de 2,4 % le mois dernier, une hausse qui s’ajoute à celles observées au cours des deux mois précédents et qui ramenait l’emploi à 94,4 % de son niveau observé avant la crise du coronavirus.

 

 

Laisser un commentaire
Les plus populaires