En attendant l’ouverture des commerces, le déconfinement se poursuit à Montréal

MONTRÉAL — En attendant la réouverture de nombreux commerces prévue lundi, la Ville de Montréal recommence progressivement à permettre l’accès à des installations sportives et de loisirs.

Les pistes d’athlétisme extérieures, les planchodromes et aires de pétanque devaient être accessibles jeudi pour des usages individuels, alors que ce sera au tour des parcs canins vendredi et notamment du golf municipal ainsi que de l’île Notre-Dame le lendemain. D’ici le «début du mois de juin», les 102 terrains de tennis devraient également être accessibles.

En point de presse en compagnie de la directrice de la santé publique de Montréal Mylène Drouin, jeudi, la mairesse de la métropole, Valérie Plante, a exhorté les citoyens à faire preuve de vigilance, notamment en optant pour le couvre-visage, lorsqu’il est impossible de respecter la règle du deux mètres de distance.

«Ce n’est pas le temps de relâcher nos efforts, a lancé Mme Plante, au moment où la reprise des activités dans les commerces donne une impression d’un retour à une vie plus normale. Je vous invite à garder en permanence les recommandations et de continuer à faire preuve de beaucoup de discipline.»

Celle-ci a par ailleurs prévenu que même si les règles avaient été assouplies afin de permettre les rassemblements extérieurs, les agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) continueraient de garder l’oeil ouvert et que des contraventions seraient données si les règles ne sont pas respectées.

Selon les plus récentes données disponibles, Montréal compte 23 064 cas de COVID-19, soit 324 de plus au cours des 24 dernières heures, et 44 nouveaux décès, ce qui porte le total à 2411 victimes. Plus de 80 % des nouvelles victimes étaient considérées comme des personnes vulnérables qui vivent, par exemple, dans des Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Alors qu’ils pourront recommencer à accueillir des clients lundi, les commerçants pourraient faire l’objet d’une visite de courtoisie puisqu’une soixantaine de nouveaux inspecteurs, qui proviendront du Service de sécurité incendie de Montréal et de la division de l’inspection des aliments, seront déployés.

Ceux-ci auront le mandat d’effectuer de la prévention afin de s’assurer du respect des directives de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail.

D’après la Dre Drouin, la reprise des activités dans les commerces qui ont une porte donnant vers l’extérieur devrait contribuer aux efforts de distanciation physique, puisque cela devrait désengorger les grandes surfaces qui accueillaient les consommateurs au cours des dernières semaines.

«Aller dans des commerces locaux, ça sera bon pour l’économie, mais on pense que ça va être plus facile de maintenir la distanciation et réduire les risques de transmission, a-t-elle dit. Évidemment, cela ne veut pas dire que dès demain, on part pour de grandes journées de magasinage.»

Dans le but d’aider les plus petits commerçants à se conformer aux règles sanitaires, ceux-ci pourront se tourner vers les services d’Architecture sans frontières Québec dans le cadre d’un partenariat conclu entre l’entreprise et la métropole, a souligné Mme Plante.