En bougeant plus, les gens plus sédentaires réduisent leur risque de mortalité

Le remplacement de 30 minutes de temps passé assis par de l’activité physique légère abaisserait le risque de mortalité de 6%.

MONTRÉAL — Les personnes les plus sédentaires qui remplacent 30 minutes de temps passé assis par de l’activité physique réduisent de près de 50 pour cent leur risque de mortalité, selon une nouvelle étude de la Société américaine du cancer.

Les chercheurs précisent dans l’American Journal of Preventive Medicine que même le remplacement d’une période modeste par de l’activité physique légère confère des bienfaits.

Ils ont analysé, sur une période de 14 ans, les niveaux de sédentarité et d’activité physique de plus de 92 000 participants à une vaste étude de prévention du cancer menée par l’organisation américaine.

Pour les sujets qui étaient les plus sédentaires au début de l’enquête, le remplacement quotidien de 30 minutes de temps passé assis par une activité physique légère réduisait le risque de mortalité de 14 pour cent; si on substituait une activité physique modérée ou intense, le risque de mortalité plongeait de 45 pour cent.

Même les sujets modérément actifs en profitaient: le remplacement de 30 minutes de temps passé assis par de l’activité physique légère abaissait le risque de mortalité de 6 pour cent; l’amélioration était de 17 pour cent dans le cas d’une activité physique modérée ou intense.

Dans la même catégorie
2 commentaires
Laisser un commentaire

Il manque un élément important dans cet article. Habituellement, on mesure un risque de mortalité sur 5 ans. Est-ce la cas ici?
Par ce que le risque de mortalité chez les humains, comme pour les animaux, est de 100%, et il ne peut être diminué (à moins de croire aux fables religieuses).

Répondre