En kiosque : Le burnout parental

Quand les parents craquent sous la pression de la perfection. Aussi, l’arrivée de la voiture autonome et le jour où Trudeau a déçu l’ONU. À lire dans l’édition de mai de L’actualité !

Photo : Antoine Bordeleau

De plus en plus de parents vivent une pression si forte pour être parfaits qu’ils finissent par sombrer dans un état semblable à un épuisement professionnel. Un mal qui a désormais un nom : le burnout parental, comme l’explique Catherine Dubé.

Aussi :

  • La voiture autonome est une révolution technologique qui va changer nos vies et qui peut amener d’immenses bénéfices… à condition qu’on y soit bien préparés. Alec Castonguay présente 10 défis à relever pour y arriver.
  • Dans son nouvel essai, «Le jour où Justin Trudeau a déçu l’ONU», Jocelyn Coulon raconte les jeux de coulisses auxquels il a assisté alors qu’il était conseiller du ministre des Affaires étrangères. Extraits choisis.
  • Marc-André Sabourin vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur les bitcoins et la technologie qui se trouve derrière. Et ce, en bande dessinée !
  • Les Québécois mordent à pleines dents dans les aliments qu’ils estiment bons pour leur santé et la planète, au grand bonheur des entrepreneurs qui se sont lancés dans l’aventure du bio, du végétalisme ou de l’alimentation vivante. Un dossier signé Martine Roux.
  • Le plus ambitieux chantier d’Europe s’y trouve, dans une partie abandonnée du port. Hambourg, ou l’exemple inspirant d’une ville qui se réinvente pour le mieux. Visite guidée avec Julie Barlow.

Chez nos chroniqueurs :

  • Chantal Hébert avance qu’en choisissant Doug Ford, le Parti conservateur de l’Ontario a élu le candidat le plus susceptible de secouer la baraque, et pas seulement à Queen’s Park.
  • Pierre Fortin fait le lien entre la bonne forme du marché du travail québécois et la révolution éducative des années 1960.
  • Marie-France Bazzo dresse le portrait de la génération X. Où il est question d’élection provinciale, de baby-boomers et de licornes sur les pare-chocs.
  • Dans la chronique « Des gars, des filles », Noémi Mercier se penche sur les raisons profondes qui sont derrière le manque de femmes en politique.
  • Le Dr Alain Vadeboncœur revient sur le débat autour de la rémunération des médecins.
  • David Desjardins s’interroge sur le sens de la satire en 2018, pour qu’elle ne serve pas qu’aux profiteurs peu soucieux du climat social.

Et bien plus encore, dont nos sections « Décryptage », « L’entrevue », « La liste », « Le CV » et « L’essai ». Vous pouvez en apprendre davantage sur tous les sujets couverts dans le numéro de mai ici.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Abonnez-vous ici aujourd’hui !

 

 

Les commentaires sont fermés.

Article bien accroché, Catherine. Dans notre actuelle société « moderne », tout est réuni pour un train de vie stressé. C’est illusoire que les parents cherchent à être parfaits (n’y parviendrons pas).

Les plus populaires