En raison de la «saine gestion» du RQAP, les taux de cotisation baisseront de 6%

QUÉBEC — Les taux de cotisation au Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) diminueront de 6 pour cent dès 2020 en raison de la «saine gestion du fonds».

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, en a fait l’annonce mardi.

Malgré la diminution de la contribution des travailleurs québécois et des employeurs, le fonds engrangera des surplus de 125 millions $ par année, selon les projections du Rapport actuariel du RQAP.

Cette mesure permettra aux Québécois et aux employeurs d’économiser 141 millions $, se réjouit le gouvernement. 

Les Québécois salariés, qui verront leur taux de cotisation passer à 0,494 pour cent, épargneront à eux seuls 56 millions $. Pour les employeurs, leur taux baissera à 0,692 pour cent, assurant des économies de 79 millions $.

Quant aux travailleurs autonomes, leur taux diminuera à 0,878 pour cent, et ils auront 6 millions $ de plus dans leur poche.

Selon M. Boulet, cette baisse des taux de cotisation est la plus importante depuis la création du RQAP, en 2006.

Le ministre Boulet a par ailleurs annoncé qu’il prévoit présenter prochainement des mesures visant à améliorer le régime «pour répondre encore plus efficacement aux besoins des parents et à l’évolution constante du marché du travail».

Le Régime québécois d’assurance parentale avait été instauré sous l’ancien gouvernement de Jean Charest, en 2006. Il vise à soutenir les parents qui prennent un congé parental ou un congé d’adoption — il remplace les prestations d’assurance-emploi autrefois versées par le gouvernement fédéral. Selon le gouvernement, environ 1,6 million de parents ont reçu 22 milliards $ de ce fonds depuis sa création.

Les plus populaires