Encore deux décès dans un centre de soins de longue durée de la Nouvelle-Écosse

HALIFAX — La Nouvelle-Écosse signale mercredi deux nouveaux décès dans un centre de soins de longue durée de Halifax durement frappé par une éclosion de COVID-19.

Ces deux décès portent le bilan total dans la province à 12 morts, dont les deux tiers dans ce seul foyer Northwood. Le premier ministre Stephen McNeil affirme qu’un plan d’urgence est actuellement mis en oeuvre pour tenter de maîtriser la propagation du virus dans cet établissement de Halifax.

Alors que les trois autres provinces de l’Atlantique ne signalent plus de nouveaux cas de COVID-19 depuis quelques jours, la Nouvelle-Écosse a recensé mercredi 35 nouveaux cas, portant le nombre total de cas confirmés à 772.

Le Nouveau-Brunswick, de son côté, ne signalait mercredi aucun nouveau cas de COVID-19 pour une quatrième journée consécutive. La médecin hygiéniste en chef, Jennifer Russell, a indiqué que le nombre de cas dans cette province demeurait fixe à 118 et que là-dessus, 104 personnes s’étaient rétablies.

La docteure Russell admet que les résultats des tests sont encourageants, mais elle exhorte les citoyens à maintenir la distanciation sociale afin d’éviter une deuxième vague.

Le gouvernement a par ailleurs annoncé qu’il fournira 480 tablettes aux centres de soins de longue durée pour permettre aux résidents de garder contact avec leurs proches.

T.-N.-L. et l’Î.-P.-É.

Terre-Neuve-et-Labrador ne signalait mercredi aucun nouveau cas de COVID-19 pour une quatrième journée consécutive. La médecin-hygiéniste en chef, Janice Fitzgerald, a même annoncé que le nombre total de cas était ramené à 256, à cause d’un «faux positif» maintenant écarté. Cette province a enregistré trois décès depuis le début de la pandémie.

Selon la docteure Fitzgerald, les responsables de la santé publique examinent maintenant comment et à quel moment il serait possible d’amorcer un certain «déconfinement».

Elle a par contre annoncé de nouvelles directives d’isolement pour les travailleurs qui reviennent d’une exploitation de sables bitumineux à Kearl Lake, en Alberta, où il y a eu une éclosion du virus.

L’Île-du-Prince-Édouard a quant à elle connu mercredi un septième jour consécutif sans nouveau cas de COVID-19. L’administratrice en chef de la santé publique, Heather Morrison, rappelle que le nombre de cas demeure à 26, dont 24 sont maintenant considérés comme rétablis.

Le gouvernement de l’île pourrait permettre dès le 1er mai un assouplissement des mesures de santé publique. Le premier ministre Dennis King et la docteure Morrison ont expliqué que les autorités évalueront notamment le degré de transmission communautaire du coronavirus et la disponibilité d’équipements de protection, en particulier dans les établissements de soins de longue durée.

Les plus populaires