Enfants assassinés ou disparus: des millions $ non dépensés par le fédéral

OTTAWA – Des millions de dollars consacrés aux familles d’enfants assassinés ou disparus n’ont pas été dépensés par le gouvernement fédéral dans les deux dernières années.

Des documents sur les dépenses d’Ottawa démontrent que seulement 166 320 $ ont été remis aux familles — soit moins d’un pour cent du budget de 20 millions $ sur deux ans.

Les documents d’information fournis au ministre de la Famille, Jean-Yves Duclos, après sa nomination suggèrent que les fonctionnaires avaient surestimé le nombre de familles bénéficiaires du programme.

Les notes internes obtenues par La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l’accès à l’information indiquent que les fonctionnaires réévaluaient actuellement le budget.

Le programme verse hebdomadairement 350 $ pour une période maximale de 35 semaines aux parents dont les enfants âgés de moins de 18 ans ont été assassinés ou sont disparus des suites d’un acte criminel. Les familles peuvent recevoir cet argent à l’intérieur d’une période d’un an après l’incident.

Les groupes de défense des victimes critiquent le programme restreint, qui exclut notamment les parents d’enfants plus âgés qui auraient pu bénéficier de l’aide fédérale.