Enfants tués à Wendake: un homme accusé de deux chefs de meurtre au second degré

QUÉBEC — Un homme a été formellement accusé des meurtres de deux jeunes enfants trouvés morts dans une résidence de Wendake, dans la région de Québec, dans la nuit de dimanche.

L’homme de 30 ans a été accusé de deux chefs de meurtre au second degré lors d’une comparution en cour ayant eu lieu par vidéoconférence, dimanche soir. Michaël Chicoine avait été précédemment interrogé par des enquêteurs de l’unité des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec (SQ).

La SQ avait été appelée dans la nuit de dimanche vers 2 h par le Service de police de Wendake concernant la découverte des cadavres de deux jeunes enfants.

Selon la SQ, un homme s’est présenté plus tard à un poste du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) en lien avec ce qui s’était produit. Il a ensuite été inculpé et placé en détention provisoire.

À la suite de sa comparution lundi après-midi, l’accusé demeure détenu en attente de la suite des procédures et la prochaine date prévue est le 11 novembre. 

Deux ordonnances de non-publication ont été rendues visant tout renseignement qui serait de nature à identifier les victimes mineures et les témoins. Cela inclut le lien potentiel entre l’accusé et les victimes.

Selon Konrad Sioui, grand chef sortant de la nation huronne-wendat, la mère des enfants avait été transportée dans un centre hospitalier.

En journée, dimanche, le premier ministre François Legault a offert ses condoléances à la nation huronne-wendate. «J’ai le cœur brisé d’apprendre le décès de ces deux jeunes enfants. […] C’est tout le Québec qui est bouleversé ce matin devant ce drame sans nom», a-t-il écrit sur Twitter.

Son nouveau ministre responsable des Affaires autochtones a lui aussi réagi au drame en publiant un message sur Twitter. «Mes premières pensées vont aux proches et à la famille de ces deux jeunes enfants. Il n’y a pas de mot pour décrire un drame semblable. Mon cœur de père est bouleversé. La SQ fera la lumière sur les événements», a écrit le ministre Ian Lafrenière.

Une campagne citoyenne de sociofinancement «Gofundme» a été lancée relativement à ce drame ayant «laissé une famille dans un terrible deuil».

La page «Soutien à la famille des petits anges de Wendake» avait recueilli un peu plus de 5700 $ lundi après-midi.

«Face à ce drame familial, un arrêt de travail indéterminé touchera la famille. Afin d’éviter un stress financier supplémentaire à cette terrible situation, nous souhaitons organiser une campagne de financement. L’argent ne ramènera jamais des enfants à la vie, par contre, celle-ci pourrait faciliter le deuil de ceux-ci en excluant l’anxiété financière que cela va occasionner», peut-on lire sur la page de «Gofundme».

Laisser un commentaire
Les plus populaires