Enquête du BEI sur le traitement d’un appel au 911 par la police de Trois-Rivières

MONTRÉAL — Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) mène une enquête sur le travail de la police de Trois-Rivières qui n’aurait pas répondu à un appel mentionnant la présence d’une personne dans le fleuve Saint-Laurent.

Le BEI affirme qu’une femme marchant dans un parc de la ville le 25 mars a cru observer une personne dans le fleuve.

La marcheuse aurait suivi la personne des yeux jusqu’à ce qu’elle les perde de vue et a composé le 911 quelque temps plus tard pour rapporter ce dont elle avait été témoin.

Selon le récit du BEI, la femme aurait discuté avec plusieurs personnes au Service de police de Trois-Rivières, mais on lui a dit qu’il n’y avait aucune raison de déplacer les secours.

Quelques jours plus tard, un véhicule appartenant à une femme portée disparue le 25 mars a été retrouvé à proximité du parc.

Selon le BEI, la Sûreté du Québec, qui a reçu le signalement pour la femme disparue, avait été informé qu’elle avait tenu des propos suicidaires.

===

Besoin d’aide pour vous ou un proche? Ligne téléphonique de prévention du suicide: 1 866 APPELLE (1 866 277-3553)

Laisser un commentaire