Enquête préliminaire des quatre soldats britanniques accusés de viol collectif

HALIFAX – L’enquête préliminaire s’est ouverte, vendredi, pour les quatre militaires britanniques accusés d’avoir agressé sexuellement une jeune femme dans une caserne de Halifax, il y a un an.

Simon Radford, Joshua Finbow, Craig Stoner et Darren Smalley sont tous accusés d’agression sexuelle causant des lésions corporelles. Ils se trouvaient à Halifax en avril dernier pour participer à un tournoi de hockey organisé par des militaires canadiens. Selon la Couronne, les accusés auraient pris part, le 10 avril 2015, à un viol collectif dans une caserne de la base de Shearwater.

Les quatre Britanniques avaient obtenu du tribunal la permission de rentrer chez eux en attendant le début de l’enquête préliminaire. Ils sont revenus au Canada il y a cinq jours, comme l’avait ordonné la Cour suprême de Nouvelle-Écosse en les libérant sous caution.

Le juge Timothy Gabriel devra maintenant déterminer si la preuve de la Couronne est suffisante pour instruire un procès contre l’ensemble des accusés ou certains d’entre eux. Le juge pourrait aussi décider qu’il n’y a pas matière à procès.

La Couronne prévoit appeler à la barre de 10 à 15 témoins, dont la présumée victime, lors de l’enquête préliminaire qui devrait durer cinq jours. Toute la preuve qui sera présentée au tribunal est frappée d’une ordonnance de non-publication.

La cause est entendue par un tribunal civil, et non militaire, parce que la présumée victime est une civile et que les accusés étaient en permission au moment du crime allégué.