Entends-tu la rondelle?

Des chercheurs de l’UQAM ont créé une rondelle adaptée pour les hockeyeurs ayant un handicap visuel.

rondelle-uqam
Photo : Anis Ouane / UQAM

Des chercheurs de l’Université du Québec à Montréal ont créé une rondelle adaptée pour les hockeyeurs ayant un handicap visuel. Deux fois plus gros qu’une rondelle ordinaire, l’objet de résine noir et orange émet un son strident pour en faciliter la localisation sur la glace.

« Ça ressemble au sifflement d’un détecteur de fumée », explique le professeur d’informatique Frédéric Nabki, l’un des concepteurs de cette invention, à laquelle ont aussi participé des chercheurs de l’École de design.

Grâce à un accéléromètre et à un gyroscope intégrés, la rondelle peut émettre un son différent selon qu’elle est arrêtée ou en mouvement, et selon sa vitesse et son altitude. Les joueurs — et le gardien — peuvent ainsi mieux évaluer la position du disque.

Pour peaufiner leur prototype, les chercheurs ont collaboré avec les joueurs handicapés visuels de l’équipe de hockey des Hiboux de Montréal, qui emploient depuis des années en guise de rondelle… des boîtes de conserve.

La rondelle sonore devrait être utilisée officiellement pour la première fois en février, à l’occasion d’un match entre les Hiboux et les employés de l’UQAM.

Laisser un commentaire

Si t’as le vertige, tu laisses faire le ski alpin ou le parachutisme.
Si t’es aveugle ou presque, tu laisses faire ce qui exige une acuité visuelle certaine.
C’est pourtant simple.