Entente conclue pour la vente et la réparation du chemin de fer Churchill

CHURCHILL, Man. — Une entente a été conclue pour la vente et la réparation d’un chemin de fer endommagé qui est le seul lien terrestre pour atteindre la ville de Churchill, dans le nord du Manitoba.

La communauté de la baie d’Hudson est isolée depuis les inondations du printemps 2017, qui ont abîmé la voie ferrée et ont entraîné une hausse exponentielle des prix du carburant et des produits alimentaires à Churchill.

La municipalité a annoncé que la transaction comprenait la vente du chemin de fer de la baie d’Hudson, du port de Churchill et du parc de stockage maritime de Churchill.

Dans un communiqué, la Ville précise que les actifs ont été vendus à un consortium comprenant des communautés nordiques, l’entreprise torontoise Fairfax et AGT Foods.

Le maire de Churchill, Mike Spence, a déclaré qu’il s’agissait d’une excellente nouvelle et d’une entente historique.

L’échéancier des réparations n’est pas encore connu, mais M. Spence a révélé qu’une équipe se mobilisait afin que les travaux puissent commencer d’ici le milieu de la semaine prochaine.

Le maire a ajouté qu’il espérait que le travail soit terminé d’ici l’automne.

«On va laisser les entrepreneurs faire les travaux et on va superviser, naturellement, a-t-il indiqué. On espère que cela puisse être fait en un temps record.»

Pour justifier son inaction, le précédent propriétaire du chemin de fer, l’entreprise Hudson Bay Railway, avait expliqué que la voie ferrée perdait de l’argent depuis des années et que le coût des réparations nécessaires était estimé à des dizaines de millions de dollars.

Mike Spence voit cette transaction comme une lumière au bout du tunnel.

«Cette communauté a été si solide, si forte, ç’a été très difficile et exigeant, a-t-il confié. Cet après-midi, ce soir, certaines des personnes avec qui j’ai discuté sont vraiment heureuses et enthousiastes à l’idée de ce futur qui s’annonce prometteur.»