Entente de 4 M$ pour régler une action collective sur du boeuf contaminé en 2012

EDMONTON – Un tribunal de l’Alberta a approuvé l’entente de 4 millions $ conclue l’an dernier pour régler une action collective intentée à la suite d’une éclosion de bactérie E. coli dans des produits de boeuf à l’automne 2012.

La poursuite visait la compagnie XL Foods, qui exploitait une usine de transformation à Brooks, dans le sud de l’Alberta, lors du plus important rappel de viande contaminée de toute l’histoire canadienne.

Selon l’avocat Clint Docken, des centaines de Canadiens et d’Américains peuvent maintenant s’inscrire à l’action collective et obtenir compensation, d’ici la date butoir du 17 août (www.classaction.ca/xlbeef).

Ceux qui ont acheté des produits de boeuf contaminé entre le 24 août et le 21 octobre 2012 et qui ont été malades par la suite peuvent obtenir une compensation pour leur désagrément. Ceux qui ont acheté le produit et qui l’ont jeté par la suite, sans être malades, peuvent aussi obtenir une compensation pour leur perte financière, a indiqué Me Docken. S’il n’y a pas de facture, la compensation maximale sera de 25 $.

En vertu de l’entente conclue, les régimes provinciaux d’assurance-maladie peuvent aussi obtenir des compensations pour leurs dépenses en soins de santé.

Dans le cadre de cette entente, XL Foods n’admet aucune responsabilité ou acte répréhensible dans cette «présumée contamination».

Les responsables de la santé publique ont confirmé que lors de cette éclosion d’E. coli, 18 personnes au Canada avaient été contaminées par la bactérie liée à l’usine de Brooks. XL Foods avait alors rappelé plus de 1,8 million de kilos de produits de boeuf distribués au Canada et aux États-Unis. L’usine a depuis été vendue à JBS Canada.