Entente de principe à l’usine Molson avec le syndicat des Teamsters

MONTRÉAL — Une entente de principe est intervenue chez Molson, où quelque 425 travailleurs, membres du syndicat des Teamsters, avaient déclenché la grève en mars.

Tant la section locale du syndicat des Teamsters, affilié à la FTQ, que la direction de Molson ont confirmé l’information, jeudi.

Le contenu de l’entente de principe n’a pas été dévoilé, le syndicat préférant en garder la primeur pour ses membres, comme c’est habituellement le cas en pareille circonstance.

Le litige portait particulièrement sur les salaires, le régime de retraite et les horaires.

Le président du syndicat, Éric Picotte, n’a pas voulu donner de détails, mais a indiqué que ces trois aspects du litige «ont été abordés à notre satisfaction».

Les syndiqués avaient déclenché la grève le 25 mars. Puis ils avaient rejeté une offre globale de l’employeur dans une proportion de 92 %. Ils se prononceront sur l’entente de principe lors d’une assemblée, vendredi soir.

Si l’entente de principe était entérinée par les syndiqués, le retour au travail aurait lieu la semaine prochaine.

L’unité d’accréditation syndicale regroupe les travailleurs de l’usine de Longueuil et le centre de distribution situé dans l’est de Montréal.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.