Équipe de F1: le cofondateur de Red Bull Dietrich Mateschitz s’éteint à 78 ans

AUSTIN, Texas — Le milliardaire autrichien Dietrich Mateschitz, co-fondateur de la société de boissons énergisantes Red Bull ainsi que fondateur et propriétaire de l’écurie de Formule 1 Red Bull, s’est éteint à l’âge de 78 ans.

Des responsables de l’équipe de course Red Bull au Grand Prix des États-Unis à Austin, au Texas, ont déclaré samedi que Mateschitz était décédé.

Il n’y a pas eu d’information immédiate sur le lieu et la cause de son décès.

Le président de la Fédération internationale de l’automobile (FIA), Mohammed Ben Sulayem, a déclaré que Mateschitz était «une figure dominante du sport automobile».

«Les pensées de toute la famille FIA vont à ses proches en ce moment et il nous manquera beaucoup», a-t-il mentionné. 

Mateschitz est devenu célèbre en tant que visage public de Red Bull, un conglomérat austro-thaïlandais qui affirme avoir vendu l’année dernière près de 10 milliards de canettes de sa boisson à base de caféine et de taurine dans 172 pays. 

Mateschitz a non seulement aidé la boisson énergisante à devenir populaire dans le monde entier, mais il a également construit un empire sportif, médiatique, immobilier et gastronomique autour de la marque.

Avec le succès grandissant de Red Bull, il a considérablement élargi ses investissements dans le sport. Red Bull exploite désormais des clubs de soccer, des équipes de hockey sur glace et des équipes de course de Formule 1, et possède des contrats avec des centaines d’athlètes dans divers sports.

Mateschitz et l’investisseur thaïlandais Chaleo Yoovidhya ont fondé l’entreprise en 1984 après que Mateschitz a reconnu le potentiel de la commercialisation de Krating Daeng – une autre boisson énergétique créée par Chaleo – pour un public occidental. Red Bull affirme que Mateschitz a travaillé sur la formule du produit pendant trois ans avant que la boisson modifiée ne soit lancée sous son nouveau nom dans son Autriche natale en 1987.

Sous la direction de Mateschitz, Red Bull a rapidement augmenté sa part de marché, d’abord en Europe, puis aux États-Unis, grâce à des campagnes de marketing faisant la promotion des propriétés stimulantes de la boisson et à de nombreux accords de commandites dans les sports automobiles, le soccer, les sports extrêmes et l’industrie musicale.

L’équipe Red Bull Racing a connu du succès en Formule 1, remportant le championnat des constructeurs en 2010, 2011, 2012 et 2013, tandis que le pilote allemand Sebastian Vettel a remporté quatre fois de suite des championnats des pilotes tout en signant avec l’équipe.

Red Bull gère aussi des équipes de soccer dans les meilleures divisions en Autriche, en Allemagne, au Brésil et aux États-Unis. L’entreprise a commencé par acheter le club autrichien SV Austria Salzburg en 2005 et l’a rebaptisé aux couleurs de l’entreprise sous le nom de Red Bull Salzburg.

Elle a refait la même chose en Allemagne, où elle a acheté le club de cinquième niveau SSV Markranstädt en 2009, l’a rebaptisé RasenBallsport Leipzig et a financé sa progression constante au sein de la ligue jusqu’à ce qu’il soit promu en Bundesliga en 2016. Les règlements de la ligue allemande ont empêché l’entreprise de nommer l’équipe Red Bull Leipzig – son nom en allemand, RasenBallsport, signifie «sport de balle sur gazon Leipzig», mais le club se réfère simplement à lui-même comme RB Leipzig.

Mateschitz a également fait la une des journaux pour ses opinions populistes. Il a déjà critiqué la chancelière allemande Angela Merkel pour sa gestion de la crise des réfugiés en 2015-2016. La chaîne de télévision autrichienne Servus, propriété de Red Bull Media House GmbH, est connue pour promouvoir des opinions provocatrices de droite.

Mateschitz a acheté l’équipe Jaguar Racing à l’ancien propriétaire Ford à la fin de 2004 et l’a rebaptisée Red Bull pour la saison 2005. Plus tard cette année-là, il a également acheté Minardi et l’a renommé Toro Rosso, faisant référence au logo de l’entreprise. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.