Est de l’Afghanistan: au moins 1000 morts et 1500 blessés dans un séisme, mercredi

KABOUL — Un puissant tremblement de terre a frappé mercredi matin une région rurale et montagneuse de l’est de l’Afghanistan près de la frontière pakistanaise, tuant au moins 1000 personnes et en blessant 1500 autres, selon les autorités qui ont ajouté que le nombre de morts augmenterait probablement.

Cela en fait un des séismes les plus meurtriers des dernières décennies.

La secousse de magnitude 6,1 s’est produite dans les provinces de Khost et de Paktika, à une dizaine de kilomètres seulement sous terre. On ne dispose que de peu de détails pour le moment, mais la secousse a frappé une région où les maisons et les autres structures sont souvent mal construites, et où les glissements de terrain sont fréquents.

Les efforts de sauvetage sont compliqués par le départ de l’Afghanistan de nombreuses agences d’aide internationale après la prise de contrôle du pays par les talibans l’année dernière.

Un responsable taliban a d’ailleurs lancé un appel à l’aide.

«Lorsqu’un incident aussi important se produit dans tout pays, on a besoin de l’aide d’autres pays, a dit Sharafuddin Muslim. Il est très difficile pour nous de pouvoir répondre à cet incident énorme.»

Le service météorologique du Pakistan voisin a situé l’épicentre du séisme dans la province de Paktika, juste à côté de la frontière et à environ 50 kilomètres au sud-ouest de la ville de Khost. La secousse a été ressentie à 375 kilomètres de là, jusqu’à Islamabad.

Les secouristes ont utilisé des hélicoptères pour se rendre sur place, mais rejoindre les régions rurales de l’Afghanistan est complexe même dans les meilleures conditions. Les quelques routes de montagne existantes ont possiblement été endommagées par le tremblement de terre.

Des images ont montré des personnes transportées hors de la région à bord d’hélicoptères. D’autres ont été soignés sur le terrain. On voyait sur d’autres images des sinistrés fouiller les décombres.

Le bilan fourni par l’agence de presse Bakhtar équivaut à celui du tremblement de terre qui a dévasté le nord de l’Afghanistan en 2002. Il s’agit des secousses les plus meurtrières depuis 1998, quand un séisme de magnitude 6,1 et ses répliques avaient fait au moins 4500 morts dans le nord-est du pays.

À Kaboul, le premier ministre afghan Mohammad Hassan Akhund a convoqué une réunion d’urgence au palais présidentiel pour coordonner l’effort de secours aux victimes. Son homologue du Pakistan, Shahbaz Sharif, a affirmé que son pays fournirait de l’aide au peuple afghan.

La Société afghane du Croissant-Rouge a déjà envoyé 4000 couvertures, 800 tentes et 800 trousses de cuisine vers la zone sinistrée, selon Bakhtar.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.