États-Unis: des manifestations de partisans de Trump donnent lieu à des violences

WASHINGTON — Des affrontements ont éclaté entre partisans et opposants du président défait Donald Trump au cours de la nuit qui a suivi la manifestation de samedi dans la capitale américaine. Au moins une personne a été poignardée. On signale plus de 20 arrestations.

Des manifestations de partisans de M. Trump mécontents des résultats se sont aussi déroulées dans plusieurs autres villes pour contester la légitimité de la victoire de Joe Biden à la Maison-Blanche. « Arrêtez le vol » ou «Comptez chaque vote » ont-ils scandé malgré l’absence de preuve de fraude électorale.

La violence a succédé aux tensions au cours de la nuit de samedi à dimanche. Certains vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montraient des bagarres et des lancers de projectiles de la part de partisans de M. Trump. La police a affirmé avoir arrêté 21 personnes pour différentes raisons, dont voie de fait et possession d’armes.

Aucune arrestation n’a été faite au sujet de l’attaque au couteau. La victime est hospitalisée. On ne craint toutefois pas pour sa vie.

Une large coalition de représentants gouvernementaux a déclaré que les élections du 3 novembre et le dépouillement des votes s’étaient déroulés sans incident d’importance. Ils ont même décrit le tout comme « l’élection la plus sûre de l’histoire américaine ».

À Delray Beach, en Floride, plusieurs centaines de personnes ont manifesté, brandissant des pancartes où on pouvait lire« Comptez chaque vote » ou « Nous ne pouvons pas vivre sous un gouvernement marxiste ». À Lansing, au Michigan, des manifestants se sont rassemblés au Capitole pour remettre en question l’avance de plus de 140 000 votes de Joe Biden dans leur État. La police a aussi surveillé des rassemblements à Phoenix, en Arizona, et à Salem, en Oregon.

Les problèmes soulevés par le camp Trump et ses alliés sont typiques à chaque élection: signatures différentes, enveloppes secrètes, marques postales sur des votes par correspondance, perte ou mauvaise attribution de bulletins. En raison de l’avance de M. Biden sur son adversaire républicain dans les États pivots, aucun de ces enjeux n’aurait des répercussions sur le résultat des élections.

Laisser un commentaire