États-Unis: l’ex-président Jimmy Carter opéré pour une fracture à la hanche

ATLANTA — L’ancien président des États-Unis Jimmy Carter s’est fracturé la hanche lundi en chutant alors qu’il quittait son domicile de l’État de la Georgie pour aller à la chasse à la dinde sauvage.

Deanna Congileo, sa porte-parole, a fait savoir dans un communiqué que l’ancien chef de la Maison Blanche a été opéré plus tard en journée et qu’il récupérait confortablement à sa résidence de Plains, une petite localité de moins d’un millier d’habitants située à environ 250 kilomètres au sud d’Atlanta.

Mme Congileo a révélé que M. Carter était de bonne humeur malgré l’incident.

Sa plus grande inquiétude était que la saison de la chasse à la dinde se terminait cette semaine et qu’il n’avait pas atteint son quota de volailles. Il a dit espérer que l’État de la Georgie lui permette de relever son quota de la prochaine saison de chasse.

L’actuel président Donald Trump a souhaité sur twitter un prompt rétablissement à son prédécesseur, précisant que les deux hommes ont eu une conversation récemment.

Jimmy Carter, qui est âgé de 94 ans, a dirigé les États-Unis de 1977 à 1981. En 2002, il a reçu le prix Nobel de la paix pour les efforts déployés à trouver des solutions pacifiques aux conflits internationaux.