Étude: 6 % des enfants ressentent des symptômes à long terme de la COVID

CALGARY — Leurs symptômes sont peut-être moins graves, mais une étude démontre que 6 % des enfants touchés par la COVID-19 témoignent toujours de symptômes trois mois plus tard.

L’étude menée dans huit pays rassemblait 1884 enfants âgés de 17 ans et moins qui ont visité une salle d’urgence pour la COVID-19 et ont profité d’un suivi après 90 jours.

La COVID longue a été détectée chez près de 10 % des enfants qui ont été hospitalisés et chez 5 % des enfants qui ont reçu leur congé après avoir été vus à l’urgence.

L’étude a été réalisée par des chercheurs de l’Université de Calgary, de l’Université de la Californie à Davis, de l’université Northwestern et de l’Hôpital pour enfants de Chicago. Elle a été publiée vendredi par le journal médical JAMA Network Open.

L’étude précise que la COVID longue était plus probable chez les enfants de 14 ans et plus qui avaient été hospitalisés avec des symptômes plus graves.

La fatigue, la faiblesse, la toux et des difficultés respiratoires sont les symptômes les plus couramment rapportés par les enfants.

Les chercheurs ont été en mesure d’effectuer un suivi auprès d’environ 80 % des patients, mais ils préviennent que d’autres études sont nécessaires pour déterminer si ces problèmes de santé sont chroniques.

L’étude indique également que les taux de COVID longue sont nettement plus élevés chez les adultes que chez les enfants.

La docteure Anna Funk, qui est infectiologue à l’Université de Calgary, estime que ces travaux mettent en lumière l’importance de la vaccination.

«Six pour cent, c’est quand même un enfant sur vingt, a-t-elle dit. Ça devrait faire réfléchir ceux qui hésitent à faire vacciner leurs enfants.

«Nous savons que les vaccins réduisent l’incidence de maladie grave, donc on dirait que c’est une bonne intervention pour possiblement diminuer les problèmes post-COVID chez les enfants.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.