Étude de l’UQAR sur les effets chroniques des microplastiques sur le pétoncle géant

RIMOUSKI, Qc — Des chercheurs de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) réaliseront au cours des quatre prochaines années une recherche sur les effets chroniques des microplastiques sur le pétoncle géant, une espèce ayant un fort potentiel économique au Canada.

L’université signale qu’en 2012, la valeur globale des pêches côtière et hauturière du pétoncle s’élevait à plus de 113 millions $ au Canada.

La recherche sera dirigée par un professeur de chimie du campus de Rimouski de l’UQAR, Youssouf Soubaneh. Elle sera soutenue par Pêches et Océans Canada qui a octroyé près de 230 500 $ pour la réalisation du projet.

La ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Bernadette Jordan, constate que la population canadienne jette plus de trois millions de tonnes de déchets de plastique annuellement, mais qu’à peine 9 % de ces déchets sont recyclés. La ministre croit qu’il est essentiel d’étudier et de comprendre la menace des microplastiques pour les écosystèmes aquatiques de même que pour les ressources et moyens de subsistance qu’ils génèrent.

Le projet de recherche du professeur Soubaneh sera mené à la station aquicole de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) de l’UQAR avec une équipe de sept personnes, dont le professeur émérite Émilien Pelletier.

Laisser un commentaire