Étude d’un professeur d’université sur le racisme dans l’armée canadienne

Le ministère de la Défense nationale a accordé une subvention à un professeur de l’Université de l’Alberta pour qu’il effectue une analyse approfondie sur le phénomène de la suprématie blanche dans les Forces armées canadiennes.

Andy Knight, professeur de relations internationales, a fait une proposition au département l’automne dernier dans laquelle il a attiré l’attention sur le racisme dans les rangs militaires.

Au cours de la prochaine année, il doit évaluer à quel point la radicalisation, l’antisémitisme, la xénophobie et les sentiments contre les personnes noires sont enracinés dans les Forces armées et il proposera une politique pour y répondre.

Le professeur Knight affirme déjà que pour de nombreux soldats, le simple fait de soulever la question touchera une corde sensible.

Selon lui, à ce stade, il n’est pas clair à quel point le phénomène de la suprématie blanche est un problème étendu dans les Forces armées ou s’il est limité à une région spécifique.

Andy Knight s’attend à terminer son rapport dans un an.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.