Étudiant chinois enlevé: un mandat d’arrêt lancé contre l’un des suspects

La police qui enquête sur l’enlèvement présumé d’un étudiant chinois dans un stationnement souterrain au nord de Toronto dit avoir réussi à identifier l’un des quatre suspects recherchés.

Andy Pattenden, de la police régionale de York, a déclaré lundi que les enquêteurs avaient lancé un mandat d’arrêt pancanadien à l’encontre d’un homme de 37 ans originaire de Toronto qui serait directement impliqué dans la disparition de Wanzhen Lu, âgé de 22 ans.

L’affaire Wanzhen Lu a attiré l’attention un peu partout au pays. Selon la police, il a été traîné de force dans une camionnette près de son domicile à Markham, en Ontario, pour refaire surface trois jours plus tard à plus de 150 kilomètres de là.

M. Pattenden a indiqué que bien que Wanzhen Lu ait été retrouvé en bonne santé et qu’il soit maintenant en sécurité, l’enquête sur son enlèvement présumé avec violence reste active.

Les enquêteurs ont «travaillé sans relâche sur cette affaire», a-t-il fait valoir aux journalistes.

M. Pattenden a donné peu de détails sur le premier suspect identifié, le Torontois Abdullahi Adan.

Il n’a pas dit si Abdullahi Adan avait eu des liens avec Wanzhen Lu auparavant, ni s’il était connu de la police, mais l’a décrit comme un homme «armé et dangereux».

Abdullahi Adan est actuellement recherché pour répondre à des accusations d’enlèvement, de séquestration, d’agression et d’agression armée relativement à la disparition de Wanzhen Lu, selon la police.

Les enquêteurs ont déclaré que l’étudiant marchait avec une amie en direction d’un ascenseur après avoir garé sa voiture vers 18 h dans le stationnement de son immeuble d’habitation, le 23 mars, lorsqu’une camionnette noire accessible aux fauteuils roulants a surgi derrière lui.

La police allègue que trois hommes sont alors sortis du véhicule, pendant que le chauffeur est resté derrière le volant, pour agripper M. Lu, qu’ils ont électrocuté plusieurs fois avec un pistolet paralysant avant de le traîner dans la fourgonnette qui a aussitôt quitté les lieux.

L’amie de M. Lu, une jeune femme, n’a pas été blessée, mais elle a été traumatisée par l’attaque décrite comme «éhontée» et «violente» par la police.

La police avait lancé de nombreux appels aux ravisseurs présumés pour qu’ils libèrent M. Lu, ce qu’ils ont probablement fait trois jours après l’enlèvement, selon M. Pattenden. Il a ajouté que M. Lu s’était présenté pour demander de l’aide dans une maison située près de Gravenhurst, un peu plus de 72 heures après sa disparition.

M. Lu avait alors été soigné pour des blessures légères avant d’être ramené dans la région de York.

M. Pattenden n’a pas fourni de nouveaux détails sur l’état de M. Lu, et n’en a pas dit plus sur le motif potentiel de l’enlèvement présumé.

Les plus populaires