Excès de vitesse en zone scolaire: sacs à dos numériques utilisés par la police

BROSSARD, Qc — Une technologie de prévention de la sécurité routière a été utilisée par le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), quelques mois après qu’elle ait été mise au jour par des policiers de Laval.

Cette technologie appelée radar vivant consiste à munir des sacs à dos portés par des écoliers d’un large panneau indicateur numérique. Celui-ci affiche la vitesse à laquelle roulent les automobiles dans les zones scolaires après qu’elle ait été captée par un radar.

Mercredi, deux agentes du SPAL ont accompagné un élève de niveau primaire à l’école Marie-Victorin, à Brossard. 

La police croit que le projet radar vivant peut sensibiliser les automobilistes à l’excès de vitesse dans les zones scolaires et à porter une attention particulière aux enfants. 

La Ville de Laval a prêté l’équipement au Service de police de l’agglomération de Longueuil.

Au Québec, le Code de la sécurité routière prévoit l’application d’amendes doublées pour les excès de vitesse commis dans les zones scolaires et la perte de points d’inaptitude. Ces zones sont indiquées par la signalisation routière ou, s’il y en a pas, elle est déterminée comme étant du lundi au vendredi, du mois de septembre au mois de juin, de 7h00 à 17h00. 

En période applicable, l’amende pour un conducteur fautif peut atteindre 310 $, en fonction de la vitesse affichée et de l’excès de vitesse constaté. 

Pour un grand excès de vitesse, ce sont les sanctions pour les grands excès de vitesse qui s’appliquent.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.