Dix États à surveiller aujourd’hui

Le président Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden ont chacun un chemin pour rejoindre la Maison-Blanche.

WASHINGTON — L’ancien vice-président est compétitif dans tous les États chaudement disputés que M. Trump a remportés en 2016 et menace de prendre une poignée d’États républicains traditionnels, dont la Géorgie et l’Arizona. M. Trump peut gagner en défendant une large bande de territoire qu’il a remportée en 2016, mais ses espoirs de réélection dépendent fortement des États pivots de la Floride et la Pennsylvanie.

Concentrez-vous sur ces dix États alors que les résultats électoraux commencent à arriver.

FLORIDE = 29 GRANDS ÉLECTEURS

Tous les yeux sont rivés sur la Floride, un État pivot connu pour ses résultats électoraux très serrés. Si le président Donald Trump ne gagne pas la Floride, il aura du mal à capturer suffisamment d’États pour rester au pouvoir. Si le démocrate Joe Biden ne gagne pas l’État, il aura quand même d’autres voies vers la victoire.

Ne placez pas l’État trop tôt dans la colonne gagnante des deux candidats. Après la fermeture des bureaux de scrutin, les responsables électoraux de la Floride devraient annoncer les résultats de millions de bulletins de vote par correspondance. Si plus de démocrates ont voté par anticipation, cela pourrait donner l’impression que M. Biden est en train de gagner. Les votes exprimés le jour même pourraient tout changer. Ces votes pourraient fortement favoriser M. Trump et lui permettre de remporter une victoire comme il l’a fait en 2016.

PENNSYLVANIE = 20 GRANDS ÉLECTEURS

M. Trump a remporté la Pennsylvanie, un État traditionnellement démocrate, par un peu plus d’un point de pourcentage. M. Biden a un léger avantage dans la plupart des sondages, mais certains suggèrent que M. Trump y a encore des chances.

Les espoirs de M. Trump de gagner se sont renforcés après que M. Biden, lors d’un débat présidentiel, eut appelé à l’élimination progressive des combustibles fossiles. Cela a ouvert la porte à M. Trump dans un État doté d’une industrie du gaz naturel robuste.

OHIO = 18 GRANDS ÉLECTEURS

M. Trump a remporté l’Ohio il y a quatre ans par huit points de pourcentage, mais de récents sondages montrent que la course à la présidentielle de cette année se resserre dans cet État.

Le soutien de M. Trump dans les principales banlieues s’est érodé et il tente de préserver les marges quasi historiques qu’il a obtenues auprès électeurs des zones rurales de l’État en 2016.

Alors que le vote par anticipation a commencé dans l’État, M. Biden a étendu ses achats publicitaires dans tous les coins de l’Ohio. La poussée de M. Biden dans les zones traditionnellement républicaines témoigne des espoirs de sa campagne que l’État puisse être à sa portée.

GÉORGIE = 16 GRANDS ÉLECTEURS

Les changements démographiques sont le moteur politique de cet État.

La Géorgie, longtemps un bastion républicain, n’a pas voté pour un candidat démocrate à la présidentielle depuis les années 1990, mais certaines parties de l’État penchent pour les démocrates. M. Trump a facilement remporté l’État par cinq points de pourcentage en 2016, mais M. Biden maintient qu’il a une chance et a fait des arrêts de campagne en Géorgie au cours de la dernière semaine.

La mainmise républicaine sur la Géorgie se relâche à mesure que le nombre d’électeurs plus âgés, blancs et de tendance républicaine meurent. Ils sont remplacés par des personnes plus jeunes — certaines ayant déménagé à Atlanta, une ville à croissance rapide, en provenance d’autres États — qui votent démocrate.

MICHIGAN = 16 GRANDS ÉLECTEURS

Le Michigan a longtemps été considéré comme un bastion démocrate dans les concours présidentiels. Mais M. Trump l’a remporté par moins de 11 000 voix en 2016 avec le soutien des électeurs de la classe ouvrière et en raison de la mauvaise performance d’Hillary Clinton auprès des électeurs noirs à Détroit.

M. Biden s’est associé à l’ancien président Barack Obama pour faire campagne à Flint et à Détroit, des villes à prédominance noire où une forte participation sera essentielle pour placer l’État dans la colonne des victoires de M. Biden.

M. Trump ne cède pas le Michigan à M. Biden. Lors de ses visites de campagne, M. Trump a fait valoir qu’il avait promu des politiques commerciales qui ont profité à l’industrie automobile du Michigan, tout en dénonçant la gouverneure démocrate de l’État au sujet des restrictions qu’elle a mises en œuvre pour essayer d’endiguer la propagation du coronavirus.

ARIZONA = 11 GRANDS ÉLECTEURS

L’Arizona a une longue histoire politique républicaine. C’est l’État d’origine de Barry Goldwater, un sénateur conservateur ayant remporté cinq mandats et qui était candidat républicain à la présidence en 1964.

M. Trump a remporté l’Arizona en 2016, mais ce n’est plus un pilier républicain inébranlable.

Une population latino en croissance rapide — mobilisée politiquement au cours de la dernière décennie par la législation anti-immigrés — ainsi qu’une croissance explosive parmi les banlieusards sceptiques à l’égard de M. Trump ont dynamisé les démocrates.

En 2018, la sénatrice Kyrsten Sinema est devenue la première démocrate en trois décennies à remporter un siège au Sénat américain. Les démocrates ont également remporté trois postes à l’échelle de l’État, cinq des neuf sièges au Congrès et ont fait des gains à la législature de l’État cette année-là.

WISCONSIN = 10 GRANDS ÉLECTEURS

M. Trump a remporté le Wisconsin par moins de 23 000 voix en 2016. Pour le remporter à nouveau, il doit bien performer en dehors des zones urbaines comme Milwaukee et Madison. Son bilan sur la gestion de la pandémie de coronavirus est au premier plan dans l’esprit de nombreux électeurs, alors que le nombre de cas explose dans le Wisconsin.

On s’attend à ce que M. Biden gagne les zones urbaines et des sondages récents suggèrent que M. Trump ne fait pas aussi bien qu’en 2016 dans les banlieues à tendance républicaine autour de Milwaukee.

Ce sont des secteurs-clés pour le succès des campagnes républicaines dans l’État. On ne sait pas si M. Trump peut attirer suffisamment de votes dans les zones les plus rurales pour compenser les bastions Biden à Milwaukee, Madison et Green Bay.

IOWA = 6 GRANDS ÉLECTEURS

M. Trump a remporté l’Iowa facilement en 2016, mais la santé publique et les crises économiques résultant de la pandémie de coronavirus expliquent en partie pourquoi les démocrates pensent avoir une chance.

L’Iowa n’est pas une victoire indispensable pour M. Biden. Une défaite pour le président rétrécirait considérablement son chemin vers la réélection.

NEVADA = 6 GRANDS ÉLECTEURS

M. Trump a perdu de peu le Nevada en 2016 alors que l’État a évolué vers les démocrates au cours de la dernière décennie, mais le président pense qu’il peut le récupérer.

La campagne Trump a investi massivement dans l’État et s’appuie sur son jeu au sol pour convaincre les électeurs. Les démocrates, en revanche, se sont largement fiés aux efforts de campagne virtuelle pendant la pandémie.

Certains démocrates craignent que M. Trump n’ait maintenant l’avantage grâce au soutien croissant des Latinos et des électeurs blancs non universitaires, deux groupes importants de l’État.

Laisser un commentaire